Emmanuel Macron a appelé le nouveau président algérien, Abdelmadjid Tebboune

Emmanuel Macron a appelé le nouveau président algérien, Abdelmadjid Tebboune© REUTERS/Ramzi Boudina
Abdelmadjid Tebboune lors d'une conférence de presse à Alger, le 13 décembre 2019.
Suivez RT France surTelegram

Après avoir «pris note» de la victoire d'Abdelmadjid Tebboune lors de l'élection algérienne du 12 décembre, le président français a présenté «ses vœux sincères de succès» à son homologue, sur fond de tensions diplomatiques.

Dans un communiqué cité par l'AFP, l'Elysée rapporte ce 17 décembre qu'Emmanuel Macron a présenté ses «vœux sincères de succès» à Abdelmadjid Tebboune, élu le 12 décembre à la tête de l'Algérie après une élection contestée par de nombreux manifestants qui continuent de se protester chaque semaine. 

«La France se tient aux côtés de l'Algérie dans ce moment important de son histoire», ajoute le communiqué français, qui précise encore : «Les deux chefs d'Etat sont convenus de travailler ensemble au développement des relations d'amitié, de respect et de confiance entre la France et l'Algérie et à la coopération sur les crises régionales.»

De son côté, la présidence algérienne, dans un autre communiqué cité par l'agence de presse APS ce 17 décembre, a annoncé que le dirigeant français avait adressé, par téléphone, «ses chaleureuses félicitations» à Abdelmadjid Tebboune pour «la confiance que lui a accordée le peuple algérien lors de l'échéance électorale du 12 décembre».

Le 13 décembre, Emmanuel Macron avait simplement affirmé avoir «pris note» de l'élection de son homologue algérien. Interrogé par un journaliste le même jour sur la réaction du président français, cet ancien ministre d'Abdelaziz Bouteflika avait lancé : «Je ne lui répondrai pas. Il est libre de vendre sa marchandise dans son pays, moi je suis élu par le peuple algérien et je ne reconnaîtrai que le peuple algérien.»

Plusieurs mois après la démission d'Abdelaziz Bouteflika, poussé vers la sortie par la rue, l'élection Abdelmadjid Tebboune au premier tour du scrutin, avec 58,13% des voix au premier tour du scrutin, n'a pas fait retomber le mouvement de protestation, le Hirak, qui réclame une rupture avec le système.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix