Hongrie : des réfugiés protestent contre la fermeture des frontières en lançant une grève de la faim

La Hongrie fait face à une crise migratoire sans précédent© Laszlo Balogh Source: Reuters
La Hongrie fait face à une crise migratoire sans précédent

Dans le sud de la Hongrie, des réfugiés ont, selon des observateurs sur place, commencé un sitting général pour demander l'ouverture des frontières avec la Serbie. Ils menacent de cesser de s'alimenter.

Les médias sociaux également font état de réfugiés bloqués à la frontière serbo-hongroise et brandissant des banderoles précisant : «Pas d'eau ni de nourriture jusqu'à ce que la frontière soit ouverte».

En savoir plus : l'ONU inquiète alors que la Hongrie déploie un train barbelé pour fermer sa frontière

Tous les points de passage avec la Serbie à l'exception des postes de contrôle officiels ont en effet été fermés. Les autorités hongroises ont décidé de déclarer deux comtés situés dans le sud du pays en crise, en raison précisément de l'afflux de réfugiés. Selon Gyorgy Bakondi, chef de l'Autorité nationale de gestion des catastrophes, la zone frontalière de ces comtés a été étendue de 10 mètres à 60 mètres. L'installation de clôtures de fil de fer s'est faite tout au long de la frontière avec la Serbie. 

 Le pays semblent débordé par l'afflux de réfugiés. La Hongrie a ainsi fermé sa frontière avec la Serbie, après qu'un record de 5 809 réfugiés sont entrés dans le pays dans la seule journée du 13 septembre. Plus de 190 000 entrées dans le pays ont été enregistrées depuis le début de l'année. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales