La Hongrie s'est-elle vraiment retirée du concours de l'Eurovision le jugeant «trop gay» ?

La Hongrie s'est-elle vraiment retirée du concours de l'Eurovision le jugeant «trop gay» ?© PETER STEFFEN / DPA Source: AFP
Conchita Wurst, vainqueur du Concours Eurovision de la chanson en 2014 (image d'illustration).

S'appuyant sur des témoignages anonymes, le quotidien britannique The Guardian a récemment affirmé que la Hongrie quittait le concours de l'Eurovision car elle trouvait le concours «trop gay». Pourtant, la raison est tout autre.

«La Hongrie ne participera pas au concours de la chanson Eurovision de l’année prochaine. Cette décision a été prise car la compétition est "trop gay"» aux yeux du gouvernement, affirmait The Guardian dans un article publié le 27 novembre.

Pour justifier ses dires, le quotidien britannique s'était entre autres appuyé sur une «source anonyme» travaillant au sein du média public MTVA, elle-même citée par le site web hongrois index.hu ainsi que sur une déclaration attribuée à Andreas Bencsik, un présentateur présenté comme proche du chef du gouvernement hongrois, Viktor Orban.

Il aurait ainsi comparé le concours à une «flottille homosexuelle». «Beaucoup de jeunes pensent que cette émission est tout public, mais durant le spectacle, on assiste à une destruction du goût du public à coups de travestis hurlant et de femmes à barbe», aurait-il ajouté. Certains médias, citant ces sources anonymes, s'étaient alors fait l'écho d'une justification prétendument homophobe. 

Le gouvernement hongrois fustige une «fake news»

Accusé par la presse et plusieurs personnalités politiques, à l'instar du député belge Guy Verhofstadt, de verser dans l'homophobie, le gouvernement hongrois a rapidement tenu à démentir ces informations. Sur Twitter, le secrétaire d'Etat aux Communications et Relations internationales et porte-parole international du cabinet du Premier ministre, Zoltan Kovacs, a dénoncé le 27 novembre des «ragots scandaleux» relayés par des «organes de presse libéraux». 

Le lendemain, dans un communiqué intitulé : «La Hongrie et l'Eurovision : fake news, fake news, fake news», le responsable hongrois a déploré la naissance d'une telle polémique et rappelé que la «véritable raison» du départ de la Hongrie de la compétition avait été évoquée par la télévision publique hongroise. Dans un autre communiqué publié en octobre dernier, celle-ci avait en effet annoncé que Budapest souhaitait désormais mobiliser «les ressources précédemment consacrées au processus de sélection des chansons de l’Eurovision» au soutien des «talents hongrois». 

Lire aussi : Hongrie, Orban préside un «sommet démographique» international et défend les «valeurs chrétiennes»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»