Le Danemark veut priver d'aide consulaire ses ressortissants djihadistes

- Avec AFP

Le Danemark veut priver d'aide consulaire ses ressortissants djihadistes© Ernst van Norde / Ritzau Scanpix Source: AFP
Les Danois veulent priver d'aide consulaire ses ressortissants djihadistes (image d'illustration).

Le Danemark a annoncé vouloir priver d'aide consulaire ses ressortissants partis combattre dans les rangs de Daesh en Syrie et en Irak. Copenhague avait déjà annoncé vouloir déchoir de la nationalité danoise les djihadistes binationaux.

«Aux combattants étrangers qui se sont rendus en Syrie et en Irak pour combattre avec Daesh, nous ne leur devons absolument rien», a écrit sur son compte Twitter le 16 novembre, le ministre danois des Affaires étrangères Jeppe Kofod. «C'est pourquoi, nous prenons maintenant des mesures contre l'accès des combattants étrangers à l'assistance consulaire du ministère des Affaires étrangères et des représentations danoises à l'étranger», a-t-il poursuivi. 

L'aide consulaire, explique l'agence de presse Ritzau, consiste généralement en des visites dans les prisons et en un dialogue avec les autorités au regard des conditions de détention. Cette mesure, si elle est approuvée par le Parlement danois, pourrait «s'appliquer à tous les combattants étrangers qui voyagent et rejoignent l'Etat islamique ou d'autres mouvements terroristes», a déclaré Jeppe Kofod à Ritzau.

Le Danemark ne devrait pas être obligé d'aider les personnes qui nous ont tourné le dos, constituent une menace pour la sécurité du Danemark et luttent contre tout ce que nous défendons

«Le Danemark ne devrait pas être obligé d'aider les personnes qui nous ont tourné le dos, constituent une menace pour la sécurité du Danemark et luttent contre tout ce que nous défendons», a-t-il ajouté.

Après l'offensive turque en Syrie qui force des membres de Daesh à quitter la région, le Danemark avait annoncé, mi-octobre, vouloir déchoir de la nationalité danoise les djihadistes binationaux partis combattre à l'étranger pour les empêcher de revenir sur le territoire national.

Début septembre, le ministre danois de la Justice estimait à 36 le nombre de djihadistes partis du Danemark se trouvant dans les zones de combat. Parmi eux, 10 avaient un permis de séjour qui leur a été retiré et 12, de nationalité danoise, sont emprisonnés.

Lire aussi : Daesh : les tergiversations de l'exécutif sur les revenants mettront-elles la France en danger ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»