Chili : couvre-feu dans la capitale pour la deuxième nuit consécutive

Chili : couvre-feu dans la capitale pour la deuxième nuit consécutive© Pablo VERA Source: AFP
Des policiers anti-émeutes tentent de disperser des protestataires lors d'un manifestation à Santiago au Chili, le 20 octobre 2019.
Suivez RT France surTelegram

Les autorités chiliennes ont décidé ce 20 octobre de décréter à nouveau un couvre-feu dans la capitale Santiago, secouée plus tôt par de nouveaux heurts entre protestataires et forces de l'ordre. Deux morts sont à déplorer.

Ce 20 octobre, pour la deuxième nuit consécutive, les autorités chiliennes ont décrété un couvre-feu dans la capitale Santiago, alors que le pays est secoué depuis trois jours par des manifestations ayant viré à l'émeute. Ces violences, les plus importantes connues par ce pays depuis des décennies, ont éclaté après l’annonce le 18 octobre, de l'augmentation des prix des transports.

Annoncé par le général Javier Iturriaga, le couvre-feu s’étendra de 19h à 6h (heures locales) alors que l'«état d'urgence» est désormais étendu à cinq régions du pays. 

Cette prolongation du couvre-feu intervient alors que de nouveaux heurts ont éclaté plus tôt dans la capitale chilienne. Les protestataires, le visage dissimulé, avaient violemment affronté les forces de l’ordre au niveau de la Plaza Italia, dans le centre-ville. Ces dernières ont par la suite répliqué par des tirs de gaz lacrymogènes ainsi que des jets de canon à eau.

Avant ces heurts, dans la nuit du 19 au 20 octobre, trois personnes ont perdu la vie dans un feu survenu en marge d'un pillage. «Dans un supermarché de la commune de San Bernardo, il y a eu un pillage et un incendie, au cours duquel deux femmes sont mortes et une troisième personne a été brûlée à 75%», a déclaré le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, Andrés Chadwick.

Lire aussi : Chili : l'état d'urgence après des manifestations violemment réprimées

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix