Arrestations en Russie après la rupture meurtrière d'un barrage en Sibérie

Arrestations en Russie après la rupture meurtrière d'un barrage en Sibérie© RIA
Des secouristes russes sur le site de l'accident (image d'illustration).

Au moins 15 personnes ont perdu la vie après la rupture d'un barrage ayant entraîné l'inondation du local où elles vivaient près d'une mine d'or en Sibérie. Selon des responsables locaux, le barrage avait été construit au mépris des réglementations.

Trois responsables de l'entreprise qui exploitait la mine d'or de Sibérie à proximité de laquelle un barrage s'est effondré le 19 octobre, faisant au moins 15 morts, ont été arrêtés par les autorités russes. «Le directeur de la société d'exploitation aurifère Sissim, le responsable et le contremaître du site minier ont été arrêtés», a annoncé le Comité d'enquête dans un communiqué. Celui-ci précise que les trois hommes ont été emmenés dans la capitale régionale, Krasnoïarsk, afin d'être interrogés.

Selon les médias russes, Sissim est une filiale de l'entreprise russe Sibzoloto, une corporation possédant plusieurs sites d'extraction aurifère. Le Comité d'enquête russe a précisé avoir mené des perquisitions dans les locaux de l'entreprise.

Les recherches des six disparus compliquées par la météo

«Des violations commises pendant l'extraction de l'or sont considérés comme la version prioritaire» du drame, ajoute l'organisation. Quinze personnes ont été tuées et six autres sont toujours portées disparues après la rupture de ce barrage sur le site reculé d'une mine d'or en Sibérie, qui a provoqué l'inondation des installations où vivaient les travailleurs. Selon des responsables locaux, le barrage avait été construit en violation des réglementations et les autorités ignoraient même son existence.

Les recherches des six disparus sont rendues compliquées par le mauvais temps dans la région de Krasnoïarsk, qui empêche notamment l'aviation d'être utilisée, a précisé le ministère russe des Situations d'urgence. La Russie est un des premiers producteurs d'or au monde, avec près de 300 tonnes extraites en 2018. Plusieurs grandes entreprises se partagent le marché mais l'exploitation alluviale d'or est souvent le fait de petites entreprises comme Sibzoloto, qui a produit trois tonnes en 2018.

Lire aussi : Des bombardiers d’eau luttent contre les feux de forêt en Sibérie (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»