La Russie va créer un drone lourd pour surveiller l’Arctique

L'Arctique © Valéri Melnikov Source: RIA NOVOSTI
L'Arctique

Deux sociétés russes, Tiber et RTI Aerospace, développeront une classe de drones lourds pour surveiller les frontières russes du plateau continental arctique, ont-elles fait savoir lors de la foire de l’armement Russia Arms Expo 2015.

Un nouveau drone lourd de 1,5 tonne, entièrement automatisé, avec un rayon d’action de 4 000 kilomètres (permettant de relier la côte russe au pôle Nord et de revenir, deux fois) sera créé par deux sociétés d'ingénierie : le développeur de drones Tiber et RTI Aerospace Systems.

Ce nouveau drone servira à contrôler les frontières russes du plateau continental de l’Arctique, à repérer les navires en détresse, ainsi qu’à effectuer une surveillance environnementale.

En savoir plus : Sergueï Choïgou : la Russie pourrait utiliser l’armée pour protéger ses intérêts en Arctique

Selon ses créateurs, ce drone sera à même de rester en l’air pendant 35 heures alors que son premier vol est prévu pour 2017.

C’est le service de presse de Tiber qui révélé l’existence de ce projet de nouveau drone lors de la foire internationale d’armement qui a lieu dans la ville russe de Nijni Taguil du 9 au 12 septembre et à laquelle participent près de 160 sociétés ainsi que des représentants de 65 pays.

Ce projet de drone lourd n’est qu’un des nombreux projets russes de pointe alors que le pays développe et accroît son potentiel militaire et technique.

La Russie a déjà déployé ses drones dans la région de l’Arctique. Le premier drone de courte portée a été lancé dans l’Extrême-Orient russe en mai dernier. Un autre lancement a été effectué dans le Nord du pays en juin dernier. Moscou est également sur le point de créer un système de contrôle complexe de l’Arctique, en utilisant notamment des drones, des satellites et des détecteur de sous-marins d’ici 2025. De plus, la Russie rétablit sa présence militaire en Arctique en rouvrant les bases qu’elle avait fermées dans les années 1990. «La Russie le fait pour défendre ses intérêts dans le monde et promouvoir ses intérêts dans l’Arctique», a déclaré le commandant adjoint de la défense aérospatiale russe, Kirill Makarov.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales