Le drapeau palestinien flottera bientôt sur l'ONU

Des palestiniens hissent leur drapeau au sommet d'un bâtiment administratif dans la banlieue de Jérusalem© Ammar Awad Source: Reuters
Des palestiniens hissent leur drapeau au sommet d'un bâtiment administratif dans la banlieue de Jérusalem

L'ONU devrait autoriser ce jeudi les Palestiniens à déployer leur drapeau au siège de l'organisation à New York, une nouvelle étape dans la campagne diplomatique qu'ils mènent pour faire reconnaître leur Etat.

Pour le représentant palestinien à l'ONU, Riyad Mansour, il s'agit «d'une mesure symbolique», mais qui va «renforcer les fondations de l'Etat palestinien» et offrir aux Palestiniens une «lueur d'espoir» alors que le processus de paix avec Israël est dans une impasse totale. 

Si, selon les diplomates, il est quasiment sûr que la résolution sera adoptée à 15h00 locales (19h00 GMT), des incertitudes subsistent à propos du soutien que lui accordera l'Assemblée et sur la position des Européens, divisés sur cette initiative à laquelle Israël et les Etats-Unis sont formellement opposés.

La résolution demande que les drapeaux des Etats non membres de l'ONU ayant statut d'observateur soient «hissés au siège et dans les bureaux des Nations unies après ceux des pays membres». Seuls la Palestine et le Vatican ont ce statut.

Les deux drapeaux pourront aussi être hissés au fronton des autres bâtiments officiels de l'ONU, à Genève ou à Vienne. 

Le porte-parole du Secrétaire général de l'ONU, Estefan Dogrec, a affirmé l'engagement de Ban Ki-moon, à se conformer à la résolution.

Cette initiative, qui ne manquera pas d'être célébrée dans les territoires palestiniens, n'a pas provoqué pour l'instant de levée de boucliers à Washington. Mais début septembre, Israël avait qualifié le projet de résolution déposé par la Palestine de «manipulation», l'accusant de «nuire à la crédibilité de l'organisation».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales