«Nous croyions que nous allions mourir» : deux femmes abusées par un diplomate saoudien en Inde

Source: Reuters

Un diplomate d’Arabie Saoudite a détenu dans sa maison en Inde deux femmes népalaises et les a soumises à des abus sexuels violents, apprend-on des médias indiens. Les victimes, libérées par la police, témoignent de leur calvaire.

«Les quatre derniers mois ont été un cauchemar. Nous croyions que nous allions mourir dans cette maison et que nos familles ne retrouveraient jamais nos corps», a raconté la jeune femme népalaise de 20 ans, citée par The Indian Express. Elle et sa mère, 44 ans, affirment avoir été détenues contre leur gré dans la maison d’un diplomate saoudien à Gurgaon, en Inde, et abusées sexuellement pendant ces quatre derniers mois, avant d’être libérées lundi par la police.

Les femmes, initialement embauchées comme femmes de ménage, ont été régulièrement agressées par le diplomate et «ses hôtes». «Il y avait des jours où il y avait jusqu’à sept ou huit hommes, tous saoudiens, qui nous abusaient, et si nous refusions, ils nous menaçaient de nous tuer et jeter nos corps dans un égout», a raconté la deuxième victime.

Leur existence dans cette maison était misérable : obligées de faire tout le travail domestique, soumises à des abus sexuels à la fin de la journée, souvent sans recevoir la moindre nourriture.

Lundi, les deux femmes ont finalement été libérées, à l’aide de l’ONG Maiti Nepal India. Cette dernière a été avertie de leur condition par une autre femme, également employée comme ménagère dans la maison du même diplomate, mais qui a réussi à s’échapper.

En savoir plus : Accusations de viols en Centrafrique, le chef de la mission de l'ONU renvoyé

Une fois informés l’ambassade népalaise en Inde, le ministère népalais des Affaires étrangères et la police locale, cette dernière a perquisitionné la résidence du diplomate et a sauvé les deux femmes. Mercredi, elles sont rentrées dans leur région natale du Népal, le district de Morang, a fait savoir Maiti Nepal India, qui a organisé ce voyage.

Quant au diplomate, qui est introuvable depuis l’intervention de la police à son domicile, fait face à plusieurs chefs d’accusations dont «viol, séquestration et intimidation». Sa femme, qui aurait soutenu son mari dans ses intentions criminelles et au moins deux autres hommes saoudiens se sont actuellement vus formellement accusés. Aucune arrestation n’a cependant eu lieu pour le moment.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales