Fausse note : Les USA se sont trompés d’hymne russe aux championnats du monde de lutte

Le lutteur russe Roman Vlassov Source: Reuters
Le lutteur russe Roman Vlassov

L’hymne soviétique, l’hymne actuel, pas vraiment de différence pour les Etats-Unis. Sur le podium, le lutteur russe Roman Vlassov qui a remporté la victoire, s’apprêtait à entendre l’hymne russe. Et il l’a entendu, mais celui d’il y a plus de 15 ans.

C’est donc la «Chanson patriotique» de Mikhaïl Glinka qu’a pu entendre le gagnant, l’hymne russe durant la courte période entre 1990 et 2000. Maintenant la Russie utilise la musique de l’hymne de l’URSS écrite par Alexandre Alexandrov, sur laquelle ont été ajoutés les paroles de Sergueï Mikhalkov.

Quand l’hymne diffusé par erreur a pris fin, Vlassov n’a pas quitté le podium, montrant qu’il entendait attendre jusqu’à ce que la faute soit corrigée et l’hymne correct de son pays soit joué. La pause a duré de longues minutes, et pendant ce temps, Roman et les autres sportifs attendaient tranquillement alors qu’une partie du public américain commençait à exprimer son mécontentement. Mais les spectateurs russes ont soutenu leur compatriote par des acclamations.

«Pour cette minute nous travaillons d’arrache-pied toute l’année, et ce qu’ils font c’est mettre un autre hymne», a indiqué Roman Vlassov, faisant part de sa contrariété, avant d’ajouter : «Et quand l’hymne s’est terminé et tout le monde a commencé à bouger, j’ai dit que je ne quitterais pas le podium sans avoir entendu le bon hymne».

Suite à l’imbroglio, le premier vice-président de la Fédération russe de lutte sportive Guéorguiï Brussov a raconté qu’il avait fallu réagir rapidement. Les représentants russes sont venus au secours des organisateurs, mal préparés, et donné la version actuelle de l’hymne qui se trouvait sur un de leurs portables.

Brussov a noté que les organisateurs ont présenté leurs excuses et ont promis que cette situation ne se répétera jamais. Mais en réalité, ce n’est pas la première fois que les lutteurs américains confondent les hymnes russes : la même situation s’était déjà produite en 2003 lors des championnats du monde à New York.

Le lutteur russe a gagné la médaille d’or de la compétition dans la catégorie des moins de 74 kg, en remportant la victoire sur le Danois Mark Madsen. Pour Roman, ce titre est le deuxième de sa carrière. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales