Israël refuse les migrants et construit un mur à son frontière avec la Jordanie

La frontière entre Israël et la Syrie, dans le Golan, est déjà marquée par une clôture anti-migrants.© Baz Ratner Source: Reuters
La frontière entre Israël et la Syrie, dans le Golan, est déjà marquée par une clôture anti-migrants.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a prévenu, dimanche 6 septembre, que son pays ne se laisserait pas «submerger» par des réfugiés et a annoncé la construction d'un mur le long de sa frontière avec la Jordanie.

«Nous ne laisseront pas Israël être submergé par une vague de migrants illégaux et d'activistes terroristes». Ainsi s'est exprimé le Premier ministre israélien, lors d'un conseil des ministres, au lendemain d'un appel du chef de l'opposition Isaac Herzog, à accueillir les Syriens fuyant la guerre civile. «Israël n'est pas indifférent à la tragédie humaine des réfugiés syriens et africains […] mais Israël est un petit État, très petit qui ne dispose pas d'une profondeur démographique et géographique», s'est expliqué Benyamin Netanyahou.

En savoir plus : Les islamistes toujours aux portes d'Israël qui jongle avec les alliances

«Nous devons protéger nos frontières», a annoncé le chef du gouvernement israélien dans la même allocution. Pour y parvenir, Netanyahou a annoncé qu'Israël «commence aujourd'hui à construire une clôture à la frontière avec la Jordanie». Il s'agira du quatrième mur érigé par Jérusalem, le troisième dédié à rendre l’État hébreux hermétique aux migrants. Le pays dispose en effet déjà d'une clôture de 240 mètres de long qui le sépare de l’Égypte. Un dispositif qui a réduit à zéro le nombre de réfugiés en provenance du Soudan ou de l’Érythrée cherchant à passer en Israël. Netanyahou a également annoncé un renforcement de la clôture sur le plateau du Golan, qui sépare encore le pays de la Syrie.

En savoir plus : Accès de tension sur le Golan syrien, raid aérien israélien meurtrier

«Nous n'attendrons pas, nous allons autant que possible entourer les frontières d'Israël avec une clôture de sécurité sophistiquée», a précisé le Premier ministre. Le premier tronçon de cette nouvelle clôture doit être érigé dans le secteur d'Eilat, une station balnéaire sur la mer rouge où Jérusalem prévoit de construire un aéoport.

Jérusalem et Damas sont officiellement toujours en guerre et les ressortissants israéliens ne sont pas autorisés à se rendre en Syrie. Depuis 2011 et le début de la guerre civile syrienne, le pays a vu près de 240 000 individus quitter le pays pour trouver refuge dans les pays voisins, notamment le Liban, la Turquie ou la Jordanie. Pour le moment, aucun n'a tenté de rejoindre Israël.

En savoir plus : Daesh, la Turquie élève un mur long de 150 km sur sa frontière avec la Syrie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales