Grèce : 650 migrants débarquent en une heure à Lesbos, première arrivée massive depuis trois ans

Grèce : 650 migrants débarquent en une heure à Lesbos, première arrivée massive depuis trois ans© Capture d'écran YouTube Euronews
Plus d'une quinzaine de canots se sont échoués sur les côtes de l'île grecque de Lesbos, le 30 août 2019.

Plus de 600 migrants sont arrivés le 29 août sur l'île grecque de Lesbos en provenance des côtes turques proche à l'aide de 16 canots, sans aucune réaction de la police. «Une hausse sans précédent», selon une source diplomatique grecque.

Environ 650 personnes ont débarqué à bord de 16 canots en l'espace d'une heure sur l'île grecque de Lesbos le 29 août, en provenance de la Turquie voisine. Une arrivée massive de migrants, la première depuis trois ans ont déclaré les autorités grecques citées par l'agence Reuters.

«Cela nous a surpris. Nous n'avions plus constaté ce type d'arrivées simultanées depuis 2016», a déclaré Boris Tchechirkov, porte-parole du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) en Grèce.

La plupart de ces nouveaux arrivants seront hébergés dans le camp de Moria, le plus grand centre d'accueil des migrants en Europe, où le nombre de personnes – plus de 10 000 – est quatre fois supérieur à la capacité initiale des installations.

Une poignée d'îles de la mer Egée ont accueilli cette année près de la moitié des 56 000 arrivées de migrants et réfugiés en Europe, selon les chiffres du HCR.

Le HCR a appelé le gouvernement à prendre des mesures pour mettre fin à la surpopulation dans ces camps, source d'importantes tensions. «C'est une situation urgente», a déclaré Boris Tchechirkov. «Nous avons des personnes âgées, des mères célibataires, des enfants non accompagnés, des handicapés physiques, des victimes de la traite et des abus sexuels», a-t-il détaillé en appelant au nom du HCR le gouvernement grec à prendre des mesures pour mettre fin à la surpopulation.

Le nombre de ces arrivées va croissant depuis plusieurs semaines. Au mois d'août, il s'est élevé à 7 000 environ. La majorité de ces réfugiés venaient d'Afghanistan.

Au plus fort de la crise migratoire de 2015, des milliers de personnes arrivaient chaque jour en Grèce mais un accord conclu en mars 2016 entre l'Union européenne et la Turquie a fait baisser le nombre de départs de demandeurs d'asile à partir des côtes turques.

Le ministre des Affaires étrangères, Nikos Dendias, a convoqué le 30 août l'ambassadeur de Turquie pour «exprimer le profond mécontentement de la Grèce» face à la montée des flux en provenance de son voisin turc, ont indiqué des sources diplomatiques. De son côté, l'ambassadeur a fait savoir que la Turquie était «attachée» à l'accord UE-Turquie et que sa politique n'avait pas changé.

De l'autre côté de l'Europe, le lendemain de cette arrivée massive en Grèce, plus de 150 migrants ont forcé la frontière terrestre entre Maroc et Espagne en franchissant les clôtures de Ceuta, une des deux enclaves espagnoles au Maroc.

Lire aussi : Espagne : plus de 150 migrants forcent la frontière, six policiers blessés à Ceuta (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»