Des surveillants endormis pendant que Jeffrey Epstein était anormalement seul dans sa cellule ?

Des surveillants endormis pendant que Jeffrey Epstein était anormalement seul dans sa cellule ?© Jeenah Moon Source: Reuters
Metropolitan Correctional Center : la prison où Jeffrey Epsteina été retrouvé mort le 10 août 2019.

Inculpé en juillet pour exploitation sexuelle de mineures, Jeffrey Epstein a été retrouvé, le 10 août, mort dans sa cellule. Sa surveillance a-t-elle connu des failles ? L'homme d'affaires américain était-il censé s'y trouver seul ?

Selon des sources officielles de l'administration américaine citées ce 13 août par le New York Times sous couvert d'anonymat, les deux membres du personnel qui gardaient l'unité 9 Sud du Metropolitan Correctional Center, prison où Jeffrey Epstein a été retrouvé mort dans la matinée du 10 août, n'auraient pas surveillé l'homme d'affaires pendant les trois heures qui ont précédé la découverte du corps.

Toujours selon les sources citées par le New York Times, les deux gardiens de prison auraient «dormi» pendant cette période.

Pour l'heure suspendus, les deux fonctionnaires pourraient être poursuivis pour «crime fédéral» car, en plus d'avoir manqué à leur devoir, ils auraient volontairement falsifié le registre de surveillance. Le directeur de la prison a pour sa part été muté à titre temporaire.

L'un des deux fonctionnaires aurait volontairement proposé d'effectuer cette mission afin de toucher des heures supplémentaires, alors que, selon les sources du quotidien américain, il n'avait jamais eu à s'occuper de la garde de détenus par le passé. L'autre serait une femme habituellement affectée à cette aile de la prison, à qui l'ordre aurait été donné de faire des heures supplémentaires pour cause de sous effectif.

Seul dans sa cellule, et pourtant...

Le 23 juillet, alors incarcéré depuis deux semaines après son inculpation pour trafic sexuel, le financier était retrouvé presque inconscient dans sa cellule, avec des blessures au cou, laissant ouverte la piste d'une possible tentative de suicide. Estimant qu'il ne constituait plus lui-même une menace pour sa propre vie, les responsables de la prison l'avaient ramené quelques jours plus tard dans une cellule avec un autre détenu, décision correspondant à une pratique courante, celle de ne pas loger seules des personnes récemment surveillées pour suicide. Mais, alors que le co-détenu de Jeffrey Epstein a rapidement été transféré, la prison de haute sécurité n'aurait cette fois pas jugé utile de le remplacer, laissant l'homme d'affaires américain seul dans sa cellule. Une décision qui pourrait violer «les procédures de la prison», selon des sources du New York Times.

Lire aussi : Interrogations autour du «suicide apparent» de Jeffrey Epstein avant les résultats de l'autopsie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»