John McAfee pose avec un fusil d'assaut sur son yacht et prétend avoir échappé à la CIA

John McAfee pose avec un fusil d'assaut sur son yacht et prétend avoir échappé à la CIA© Capture d'écran Twitter@officialmcafee
John McAfee et sa femme.

Candidat à la présidentielle américaine de 2020, John McAfee a déclaré que la CIA avait essayé de le «récupérer», sans donner plus de précisions. Posant avec un fusil d'assaut sur son yacht, l'entrepreneur rebelle affirme être parti en mer depuis.

John McAfee, le truculent créateur du logiciel qui porte son nom, a affirmé dans un tweet publié le 19 juillet que la CIA avait tenté de le «récupérer». Une tentative visiblement vaine, puisque l'entrepreneur pose un fusil d'assaut à la main aux côtés de sa femme sur son yacht, et explique qu'il est parti en mer et va faire profil bas dans les jours à venir.

Cet observateur avisé de l'évolution du monde numérique, fervent défenseur des cryptomonnaies et plus particulièrement du bitcoin, a soutenu dans un message que son «crime [était] de ne pas avoir rempli de déclaration de revenus». «Le reste est de la propagande du gouvernement américain pour me faire taire. Ma voix est la voix de la dissidence. Si je me tais, la dissidence elle-même sera la prochaine», a lancé celui qui se présente comme un «candidat à l'élection présidentielle avec 1,2 million d'abonnés».

S'il est difficile d'évaluer le degré de véracité des affirmations de l'entrepreneur excentrique, celui-ci est entré dans une guerre ouverte avec les autorités américaines depuis plusieurs mois. En juin dernier, il avait promis «d'enterrer» le gouvernement américain s’il continuait de le harceler en raison d'impôts impayés, de tenter de l’arrêter ou de le «faire disparaître», menaçant de révéler une énorme quantité de documents censés prouver la corruption qui rongerait Washington.

Plus tôt cette année, John McAfee avait annoncé qu'il quittait les Etats-Unis avec son épouse pour vivre à l'étranger sur un «bateau de la liberté», autour des Bahamas. Une décision prise après qu'un grand jury a décidé de l'inculper, ainsi que de certains de ses associés, pour des accusations liées à ses déclarations de revenus.

Lire aussi : McAfee «mangera sa b*** à la télévision» si le bitcoin n'atteint pas 500 000 dollars d'ici trois ans

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»