33 personnes tuées dans l'incendie d'un studio d'animation à Kyoto au Japon

- Avec AFP

33 personnes tuées dans l'incendie d'un studio d'animation à Kyoto au Japon© Jiji Press Source: AFP
Le studio d'animation incendié, le 18 juillet, à Kyoto, au Japon.

33 personnes sont mortes et des dizaines ont été blessées dans un incendie présumé d'origine criminelle d'un studio d'animation de Kyoto.

Le bilan d'un incendie d'origine présumée criminelle au Japon s'élève à au moins 33 morts, selon un dernier bilan, après la découverte de personnes supplémentaires sans vie dans l'immeuble d'un studio d'animation ravagé par les flammes à Kyoto, selon les secours.

Outre ces 33 corps découverts par les services de secours dans le bâtiment, 36 personnes ont été blessées, dont 10 grièvement, selon un porte-parole des services de secours

Le feu s'est apparemment déclenché aux alentours de 10h30 heure locale dans un immeuble de la compagnie Kyoto Animation, qui produit des séries d'animation télévisées à succès. 

L'incendie était éteint trois heures plus tard, même si de la fumée blanche continuait de sortir de quelques fenêtres du bâtiment, selon des images difussées par la télévision japonaise.

Piste criminelle

Les services de secours qui ont dépêché sur les lieux ont fait état de nombreux blessés. 

La police soupçonne une origine criminelle.« Un homme a versé un liquide inflammable et y a mis feu», a déclaré à l'AFP un porte-parole de la préfecture de police de Kyoto.

«Des témoins ont déclaré avoir entendu des détonations au premier étage de Kyoto Animation et avoir vu de la fumée», selon les pompiers. 

Selon les médias, l'incendiaire présumé est un quadragénaire qui est lui aussi été blessé, et est hospitalisé sous surveillance policière.

Kyoto Animation est une société qui produit des dessins animés, crée des personnages, conçoit et vend des produits dérivés de ses séries, souvent tirées de l'industrie du manga.

L'entreprise, qui comprend aussi une école d'animation, possède deux immeubles de studios (dont celui qui a été incendié) et son siège dans la préfecture de Kyoto. Elle emploie environ 160 personnes.

Le taux de criminalité est faible au Japon, mais le pays est parfois le théâtre de crimes commis par des individus pris d'un accès de violence aveugle.

En juillet 2016, un jeune homme avait tué à l'arme blanche 19 personnes dans un centre pour handicapés mentaux à une cinquantaine de kilomètres de Tokyo, la pire tuerie du pays depuis 1938. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»