La Turquie annonce que la livraison des S-400 russes «a commencé»

La Turquie annonce que la livraison des S-400 russes «a commenc黩 Tatyana Makeyeva Source: Reuters
Systèmes de défense anti-missile S-400 lors d'un défilé marquant l'anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie, à Moscou, en Russie, le 29 avril 2019.

En dépit des menaces, des mises en garde et de l'ultimatum lancé par Washington à son encontre, Ankara a finalement commencé à recevoir les S-400 russes, que les Etats-Unis jugeaient incompatibles avec la présence de la Turquie dans l'Otan.

La livraison à la Turquie de missiles S-400 a commencé ce 12 juillet, en dépit des mises en garde répétées adressées par Washington à Ankara contre l'acquisition de ce système de défense antiaérienne, ainsi que l'a annoncé le ministère turc de la Défense.

«La livraison de la première cargaison d'équipements du système de défense antiaérienne S-400 a commencé le 12 juillet à la base aérienne Murted à Ankara», a indiqué le ministère dans un communiqué.

Cette annonce intervient dans un contexte très tendu avec les Etats-Unis qui ont lancé, en juin dernier, un ultimatum de 8 semaines au pouvoir turc (jusqu'à la fin juillet), l'enjoignant à annuler cet achat. Washington menace de revenir sur une commande de F-35, un avion furtif américain, négocié auparavant entre les deux pays au motif que les deux commandes sont «incompatibles».

Le vice-président américain Mike Pence, lors d’une conférence organisée à l’occasion d’une réunion des ministres des Affaires étrangères des pays membres de l’OTAN, avait déclaré que l’achat par la Turquie des systèmes de missiles anti-aériens russes S-400 préoccupait gravement les Etats-Unis et menaçait l’unité de l’OTAN. Il avait en outre exhorté la Turquie à faire un choix. «La Turquie doit choisir : veut-elle rester un partenaire crucial de la meilleure alliance militaire de l'histoire, ou mettre en péril la sécurité de ce partenariat par des décisions irréfléchies qui sapent notre alliance ?»

Lire aussi : Malgré les menaces de Washington, Moscou se dit prêt à livrer ses missiles S-400 à Ankara en juillet

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»