Libye : des missiles appartenant à la France découverts sur une base pro-Haftar

- Avec AFP

Libye : des missiles appartenant à la France découverts sur une base pro-Haftar© Ismail Zitouny Source: Reuters
Des missiles antichars Javelin de fabrication américaine confisqués par les forces loyalistes au GNA aux forces pro-Haftar à Gharian, 29 juin 2019.

Les missiles américains découverts par les forces loyales au gouvernement d'union nationale en Libye sur une base de leurs adversaires fidèles au maréchal Haftar appartiennent à la France, mais sont hors d'usage, selon Paris.

«Les missiles Javelin trouvés à Gharian [ouest libyen] appartiennent effectivement aux armées françaises, qui les avaient achetés aux Etats-Unis», a reconnu la France ce 10 juillet, confirmant des révélations du New York Times

Le quotidien américain a attribué le 9 juillet à la France la propriété de ces trois missiles antichars Javelin de fabrication américaine, tombés entre les mains des combattants de l'homme fort de l'est libyen Khalifa Haftar, alors que la Libye est soumise par l'ONU à un embargo sur les armes.

«Ces armes étaient destinées à l'autoprotection d'un détachement français déployé à des fins de renseignement en matière de contre-terrorisme», affirme le ministère français des Armées, qui confirme ainsi la présence de forces françaises sur le territoire libyen. Toutefois, ces munitions «endommagées et hors d'usage» étaient «temporairement stockées dans un dépôt en vue de leur destruction» et «n'ont pas été transférées à des forces locales», assure Paris qui se défend de les avoir fournies aux troupes du maréchal Haftar, sans pour autant expliquer comment elles ont fini entre leurs mains.

Ces armes étaient «détenues par nos forces pour leur propre sécurité» et «il n'a jamais été question ni de vendre, ni de céder ni de prêter ou de transférer ces munitions à quiconque en Libye», insiste le ministère français des Armées.

Ces missiles Javelin avaient été dans un premier temps soupçonnés d'appartenir aux Emirats arabes unis, qui avaient fermement démenti.

L'ONU a renouvelé en juin pour un an une opération européenne chargée du contrôle de l'embargo sur les armes pour la Libye, où des livraisons d'armements sont signalées depuis deux mois.

Lire aussi : Crise en Libye : Tripoli accuse Paris de soutenir le maréchal Haftar

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»