Pétrole : Téhéran promet de répondre aux sanctions de Washington

Pétrole : Téhéran promet de répondre aux sanctions de Washington Source: AFP
L'ayatollah Ali Khamenei.

Face à l'intensification des sanctions américaines contre Téhéran, qui visent désormais ses exportations de pétrole, le guide suprême iranien a promis une réponse de son pays, et s'est montré confiant quant à sa capacité à «percer le blocus».

«La nation iranienne ne reste pas les bras croisés face à l'animosité» : dans une série de messages publiés sur son compte Twitter, l'ayatollah Ali Khamenei a promis le 24 avril que la nouvelle «mesure hostile» annoncée par Washington ne resterait pas «sans réponse». Les Etats-Unis ont décidé le 22 avril de renforcer leur campagne de «pression maximale» contre Téhéran, annonçant des sanctions contre tout pays qui continuerait d'acheter du pétrole iranien.

«Les efforts des Etats-Unis en vue d'un boycott des ventes de pétrole de l'Iran ne les mèneront nulle part. Nous exporterons notre pétrole autant que nécessaire et autant que nous le voudrons», a prévenu le guide suprême iranien, qui n'a pas évoqué de pistes précises sur la manière dont Téhéran comptait répondre à ces sanctions.

«Ils prennent leurs désirs pour des réalités s'ils pensent avoir bloqué les ventes de pétrole de l'Iran», a encore déclaré Ali Khamenei, estimant que les responsables iraniens parviendraient à percer «nombre de blocus» s'ils travaillent dur. «Les ennemis ont pris en vain des mesures répétées contre notre grande nation, notre révolution et la République islamique, dont la voix soutient la justice dans le monde entier», a-t-il poursuivi. «Sur les questions économiques, ils disent qu'ils veulent mettre la nation iranienne à genou, mais ils doivent savoir que les Iraniens ne céderont pas», a conclu le guide suprême iranien.

Après s'être retiré il y a près d'un an de l'accord international de 2015 censé empêcher Téhéran de se doter de la bombe atomique, jugé trop laxiste par Donald Trump, les Etats-Unis intensifient leur campagne contre l'Iran depuis des semaines, comme en témoigne l'inscription des Gardiens de la Révolution sur la liste noire américaine des «organisations terroristes».

Lire aussi : De Paris à Pékin, le monde réagit aux menaces de sanctions américaines sur le pétrole iranien

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»