Les trous noirs, des passages vers d'autres univers: la science pas si fiction de Stephen Hawking

Stephen Hawking développe une théorie des trous noirs, passage vers d'autres univers© Francois Lenoir Source: Reuters
Stephen Hawking développe une théorie des trous noirs, passage vers d'autres univers

C'est la nouvelle théorie du scientifique britannique. Selon lui, il serait possible de s’échapper d’un trou noir. Mais attention, une fois l'échappée faite, le retour dans notre bon vieux univers ne serait plus possible.

Selon Stephen Hawking, les trous noirs pourraient constituer un passage vers des univers parallèles.  De fait, ces trous noirs ne sont pas aussi «noir» selon cette théorie. Lors d'une conférence tenue à l’université de Stockholm, il a ainsi développé cette idée: «Si le trou tournait, il pourrait y avoir un passage vers un autre univers», tout en avertissant qu'il serait impossible de revenir dans notre univers, une fois le passage fait.

Le trou noir demeure une théorie encore inconnue pour les scientifiques. Pour résumer, ils se formeraient lorsqu'une étoile meurt et s'effondre sur elle-même, attirant à elle tout ce qui passe à sa portée, y compris la lumière. 

En savoir plus: 100 millions de dollars et Stephen Hawking en quête d’une intelligence extraterrestre

Le facétieux cosmologiste a toutefois conclu sa démonstration par: «Donc, même si je suis désireux de voyager dans l'espace, je ne vais pas essayer».

Autre développement scientifique du savant lors de cette conférence, celui qui porte sur le paradoxe de l’information. Depuis des années, cette question tient la communauté scientifique en haleine. Selon la théorie de la relativité générale, lorsqu’un objet plonge dans un trou noir, toutes les informations qu'il porte seraient détruites. Une affirmation qui s'oppose aux principes de la mécanique quantique.

Stephen Hawking pense avoir trouvé la solution: il propose tout simplement l'hypothèse que les informations ne sont pas stockées à l'intérieur du trou noir, comme cela était généralement admis, mais à sa limite, ce qu'il appelle «l'horizon des évènements». Ce concept se définit comme la zone «à partir de laquelle la lumière comme la matière ne peuvent plus s'échapper», soit un point de non-retour. Dés lors, si l'information n'a pas été happée par le trou noir mais confinée à sa limite, elle reste intacte.

Cela signifie qu'un être humain ne disparaîtrait pas forcément dans un trou noir, mais pourrait demeurer sous forme d'«hologramme» ou passer dans un autre univers.

Et le savant de conclure dès lors: «Si vous sentez que vous êtes dans un trou noir, n’abandonnez pas. Il y a une sortie». Un conseil avisé qui na vaut pas que pour l'espace et ses univers parallèles...

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales