La police utilise des gaz lacrymogènes contre les migrants à la frontière de la Hongrie

Un réfugié syrien tente de traverser la frontière hongroise avec la Serbie Source: Reuters
Un réfugié syrien tente de traverser la frontière hongroise avec la Serbie

Des affrontements ont éclaté dans un centre d’accueil de migrants en Hongrie, mercredi, alors que la police a du mal à maîtriser l’afflux des réfugiés en provenance de Serbie. Les migrants auraient refusé de rester sous la pluie.

La télévision hongroise a diffusé une vidéo dans laquelle on voit des policiers hongrois disperser des gaz lacrymogènes sur quelques 300-400 personnes dans la zone frontalière de la ville de Roszke, proche de la Serbie.

Selon des informations publiées sur les réseaux sociaux, les migrants auraient refusé de rester dans la rue sous la pluie, et c’est après que la police est intervenue.

Quelque 1 300 réfugiés essentiellement syriens, afghans et pakistanais, qui essayaient de traverser illégalement la frontière, ont déjà été arrêtés mercredi, a fait savoir Reuters. Entre temps, un nombre record de 2 533 personnes ont été interpellées au cours de tentatives similaires.

«Nous avons soulevé la clôture et sommes passés de l’autre côté. Nous étions ici depuis hier. Nous sommes maintenant dehors. Nous avons très faim. Il n’y a pas de nourriture, pas de médicaments pour les enfants, il n’y a rien», a raconté à Associated Press un réfugié syrien de Daraa.

La clôture, installée à la frontière avec la Serbie par les autorités hongroises, est impuissante à endiguer l’afflux des migrants qui arrivent d’Afrique du Nord et du Proche-Orient et qui passent par les pays de Balkans afin d'atteindre les pays de l’Union européenne. Face à l’ampleur de la crise, les autorités hongroises ont annoncé mercredi leur intention de déployer six unités de police spéciales appuyées par des hélicoptères, ainsi que la police montée à la frontière sud.

D’après le porte-parole du gouvernement Zoltan Kovacs, le Parlement hongrois discutera la semaine prochaine de la possibilité de déployer l’armée.

La Hongrie avait auparavant demandé à l’Union européenne de lui allouer des fonds supplémentaires alors que le pays n’arrive pas à contenir l’afflux des migrants. Le pays est en train d’ériger une clôture de 3,5 mètres de hauteur le long de sa frontière avec la Serbie, qui doit être terminée au mois de novembre.

D’après les autorités hongroises, plus de 140 000 migrants sont déjà entrés dans le pays depuis le début de l’année en passant par la Serbie. La Hongrie est perçue par les migrants comme une porte d’entrée dans l’espace sans frontières de Schengen. Une fois arrivés en Hongrie, les réfugiés d’Afrique du Nord et du Proche-Orient peuvent voyager vers les pays plus prospères du nord et de l’ouest de l’Europe.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales