«Une loi qui impose de tenir sa langue comme la France l'entend» : Lavrov sur la loi anti-fake news

«Une loi qui impose de tenir sa langue comme la France l'entend» : Lavrov sur la loi anti-fake news© Alessandro Garofalo Source: Reuters
Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, le 7 décembre 2018.

Le chef de la diplomatie russe s'est exprimé, depuis Hô-Chi-Minh-Ville , sur la nouvelle législation française anti-fake news, déplorant que les médias RT et Sputnik soient considérés comme «des indésirables» par Paris.

En déplacement au Vietnam à l'occasion du club de discussion Valdai qui se déroule durant deux jours, Sergueï Lavrov s'est exprimé ce 25 février depuis Hô-Chi-Minh-Ville lors d'un point presse. Le chef de la diplomatie russe a notamment commenté la nouvelle loi française contre la manipulation de l'information.

Lire aussi : Le Parlement adopte définitivement la loi controversée contre la «manipulation de l'information»

«La France a créé une loi qui, passez moi l'expression, impose de tenir sa langue dans le domaine des médias comme la France l'entend», a-t-il déclaré, estimant que RT et Sputnik étaient considérés comme «des indésirables».

Soulignant que RT et Sputnik, des médias financés par l'Etat russe, n'étaient pas accrédités à l'Elysée, ou l'étaient uniquement lors de très rares événements spécifiques, Sergueï Lavrov a précisé que la France considérait cette situation comme «normale».

Lire aussi : Liberté d'expression menacée ? Pourquoi la nouvelle loi contre la désinformation fait polémique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter