Japon : plusieurs explosions sur une base militaire américaine (PHOTOS, VIDEO)

Capture d'écran de http://www.youtube.com/watch?v=PWkOP_7IjKE
Capture d'écran de http://www.youtube.com/watch?v=PWkOP_7IjKE

De fortes explosions ont retenti sur une base américaine dans la préfecture de Kanagawa au Japon. Selon les médias locaux, un entrepôt militaire a explosé et les services d’urgence sont sur les lieux.

Selon les medias locaux, ces explosions n’ont pas fait de victimes mais ont provoqué un incendie. Plus de dix camions de pompiers sont sur les lieux et la police a d’ores et déjà commencé à enquêter sur les causes de ces explosions.

«J’étais endormi et j’ai d’abord pensé qu’il s’agissait de coups de tonnerre, mais les détonations ont duré pendant 10, peut-être 15 minutes. Une colonne de feu est montée vers les cieux et l’air s’est rempli d’une odeur de poudre à canon», a déclaré un témoin sur la chaîne de télévision japonaise NHK.

Le Pentagone a fait savoir qu’il avait appris cet accident par les médias et mène lui aussi, son enquête.

«Nous sommes au courant de l’information mais ne pouvons pas confirmer que l’explosion s’est produite sur la base», a déclaré le porte-parole du Pentagone, Bill Urban.

L’incident s’est produit dans ville de Sagamihara où se trouvent plusieurs entrepôts des forces aériennes américaines où sont notamment stockés des obus.

Il s’agit d’un grand complexe de 200 hectares entouré de quartiers urbains, avec à proximité une ligne ferroviaire, un campus universitaire et un hôpital. Il abritait une usine de chars et un arsenal militaire nippons lors de la Seconde Guerre mondiale, mais aujourd’hui, il héberge un bataillon de troupes de soutien, par conséquent, beaucoup de logistique et de matériel médical pour alimenter les troupes militaires américaines qui opèrent dans la région.

Au cours de ces dernières années, ce site qui se trouve à une quarantaine de kilomètres de Tokyo était sous-employé et objet de négociations avec les Etats-Unis.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales