Malouines/Falklands, l'appel bien involontaire du Pape au dialogue

Le Pape a-t-il été trompé?© Alessandro Bianchi Source: Reuters
Le Pape a-t-il été trompé?

On peut être Pape et pourtant être piégé: le souverain pontife s'est retrouvé en effet en train de brandir une pancarte qu'on lui avait tendu et qui appelait à régler le différent argentino-britannique sur les îles Malouines/Falklands

Voici un imbroglio diplomatique dont se serait bien passé le souverain pontif. Il s'est retrouvé photographié au Vatican avec une pancarte appelant à des pourparlers argentino-britannique sur la question des îles Faulklands/Malouines.

Le souverain pontife, par ailleurs argentin, aurait été «trompé» en acceptant la pancarte tendue, au cours d'une audience papale, par Gustavo Hoyo, à l'origine de la dite campagne pour le dialogue sur les îles. L'objet appelait simplement à un «dialogue entre l'Argentine et la Grande-Bretagne» sur ces îles dont la souveraineté est revendiquée par les deux pays.

La présidence argentine, Cristina Kirchner, a aussitôt tweeté la photo à ses 4 millions de fidèles avec le hashtag #MalvinasArgentinas, Malivinas étant le nom espagnol des îles. Elle avait déjà demandé au pape d'intervenir dans le conflit et d'oeuvrer en faveur d'un dialogue avec le Royaume-Uni.

Pourtant le Vatican a promptement déclaré que le pape ignorait la teneur du message de la pancarte, message qu'il n'aurait découvert qu'en voyant la photo diffusée sur les réseaux sociaux. Selon le porte-parole du Vatican, la photo a été prise lors de l'audience générale quand beaucoup de gens tendent des objets divers au Pape.

Cependant, selon Gustavo Hoyo, c'est volontairement et après qu'il lui eût expliqué le sens de la pancarte que le Pape a accepté de la prendre. Gustavo Hoyo conclut: «Il aurait pu choisir de ne pas le faire, mais il l'a fait». 

Alors que le pape s'est toujours bien gardé de parler publiquement de ce différend territorial depuis son élection en mars 2013, il est pourtant de notoriété publique que ce sujet semblait lui tenir à coeur quand il était archevêque de Buenos Aires. Certains l'ont même soupçonné à l'époque de paroles nationalistes.

En savoir plus: L'Argentine ordonne le gel des actifs illégaux des foreurs des îles Malouines

Les tensions entre la Grande-Bretagne et l'Argentine sont restés élevées depuis que les forces britanniques ont défait les troupes argentines qui ont envahi les Malouines en 1982. Bien qu'une résolution de l'ONU ait appelé au dialogue pour parvenir à un règlement, les pays continuent à revendiquer la souveraineté des îles. Un référendum en Mars 2013 a révélé que la majorité des résidents voulait que les îles «demeurent un territoire britannique».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales