La BBC accusée par le régulateur britannique de diffuser de la propagande

La logo de BBC Source: Reuters
La logo de BBC

L'Office of Communications a affirmé que BBC World News avait violé les règles du parrainage, à plusieurs reprises, en diffusant des films de «propagande» promouvant des gouvernements étrangers, des ONG et des organisations caritatives.

Un rapport de 112 pages de l’Office of communications (Bureau de communications, Ofcom), l’organe public de régulation des médias en Grande-Bretagne, équivalent du CSA français mais doté de pouvoirs plus étendus, accuse la chaîne BBC de ce que le quotidien The Daily Mail a qualifié de «violation flagrante» des règles de diffusion.

Ofcom a mis la chaîne en garde contre «un risque inhérent à l’indépendance et l’intégrité de la BBC», après qu’il a été révélé que ce dernier avait acheté des films financés par des organisations extérieures et des gouvernements étrangers au prix symbolique d’une livre sterling. L’identité des donateurs a toutefois été gardée secrète.

La liste des programmes incriminés inclut des dizaines d’émissions d'information et de documentaires qui font la promotion d’organisations caritatives, d’ONG et même de gouvernements étrangers.

D’après le quotidien The Independent, Ofcom a répertorié presque 50 violations de la réglementation par des chaînes britanniques. L’éventail des donateurs va de l’organisation des Nations Unies jusqu’à un homme d’affaires et imam britannique, Aga Khan, et même un casino cambodgien. Cependant, la source du financement n’aurait pas été révélée aux spectateurs.

D’après la réglementation britannique, les émissions d’information ne peuvent être sponsorisées par une organisation extérieure. Ofcom a réclamé une réunion de tous les directeurs des médias audiovisuels pour discuter de la situation.

L’organe de contrôle interne, BBC trust, a ouvert une enquête sur ces accords de financement à la suite d’accusations contre une émission diffusée en 2009, sur BBC World News. Ofcom a décidé d’attendre les résultats de cette procédure interne avant de lancer sa propre enquête.

D’après The Independent, le gouvernement malaysien a financé la production d’un film par la société FactBased Communications (FBC), qui devait promouvoir l’image du pays dans des programmes d’informations en 2011.

Cet incident a suscité des interrogations sur des films diffusés par CNN international et présentés par John Defterios, alors que ce dernier était en même temps président de FBC.

Il a plus tard été révélé que BBC et CNBC avaient acheté du contenu sponsorisé à FBC.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales