Les «attaques acoustiques» contre les diplomates américains à Cuba seraient dues... à des grillons

- Avec AFP

Les «attaques acoustiques» contre les diplomates américains à Cuba seraient dues... à des grillons© Kim Kyung-Hoon Source: Reuters
(image d'illustration)

En 2017, Washington expulsait 15 diplomates cubains après de présumées attaques acoustiques qui auraient pris des diplomates américains pour cible à la Havane. Selon une étude anglo-saxonne, il pourrait en fait s'agir du bourdonnement de grillons...

Les prétendues attaques acoustiques qui auraient pris des diplomates américains pour cible à la Havane entre fin 2016 et août 2017, pourraient ne pas avoir été causées par des appareils perfectionnés, comme le suggère l'administration américaine, mais par des insectes. 

Deux biologistes, Alexander Stubbs, doctorant à l'université de Berkeley en Californie, et Fernando Montealegre-Zapata, enseignant en biologie sensorielle à l'université de Lincoln au Royaume-Uni, se sont penchés sur l'enregistrement d'un bourdonnement censé faire partie de ces «attaques acoustiques». Ils ont conclu que le bruit en question correspondait au chant d'accouplement du grillon à queue courte de De Geer, présent dans les Caraïbes. 

Les deux chercheurs ont étudié un enregistrement réalisé par un employé du gouvernement américain, envoyé à l'US Navy et diffusé ensuite par l'agence Associated Press, et l'ont comparé à une base de données de l'université de Floride. 

Lire aussi : Les Etats-Unis annoncent de nouvelles sanctions contre le Venezuela, Cuba et le Nicaragua

Les Etats-Unis avaient retiré leur personnel diplomatique à Cuba

Ce 7 janvier, le ministre cubain des Affaires étrangères a dénoncé un «prétexte pour affecter encore plus les relations bilatérales». Et le chef de la diplomatie cubaine de demander à Washington de présenter «une seule preuve, un seul argument qui lui permette d'affirmer qu'il s'agit [...] d'un fait délibéré de quelconque nature».

Affirmant qu'au moins 24 personnes au sein de leur ambassade à La Havane avaient souffert de migraines, nausées et légères lésions cérébrales, les autorités américaines n'avaient pas tardé à retirer leur personnel diplomatique du pays et à ordonner l'expulsion de 15 diplomates cubains des Etats-Unis en octobre 2017.

Si l'étude des deux scientifiques n'a pas encore été publiée dans une revue scientifique, ni évaluée par des pairs, ses auteurs y établissent un parallèle avec le mystère de «la pluie jaune» lors de la Guerre froide. Les Etats-Unis avaient accusé en 1981 l'Union soviétique de mener des attaques chimiques en Asie du Sud-Est, alors que des chercheurs ont conclu que ces «pluies» étaient en fait des excréments d'abeilles.

Lire aussi : La guerre froide de retour ? Washington suspecte une attaque acoustique à son ambassade de Cuba

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter