Allemagne : le chef de l'AfD à Brême grièvement blessé lors d'une agression (PHOTO CHOC)

- Avec AFP

Allemagne : le chef de l'AfD à Brême grièvement blessé lors d'une agression (PHOTO CHOC)© AfD
Capture d'écran du compte Twitter de l'AfD

Frank Magnitz, député national et chef du parti anti-immigration allemand AfD dans la ville-Etat de Brême, a été violemment agressé le 7 janvier. Une photographie diffusée par le parti d’opposition montre le sérieux de ses blessures au visage.

Un député et responsable local du parti anti-immigration allemand Alternative pour l'Allemagne (AfD) a été grièvement blessé lors d'une agression par plusieurs personnes à Brême ce 8 janvier. Le passage à tabac serait «politiquement motivé».

La police de la ville, dans le nord de l'Allemagne, a précisé que l'agression dont a été victime Frank Magnitz, député national et chef de l'AfD dans la ville-Etat de Brême, avait eu lieu la veille, en fin d'après-midi, dans le centre ville.

«Compte tenu des fonctions de la victime, nous pensons qu'il s'agit d'un acte politiquement motivé», a souligné la police, expliquant que les services de la sûreté de l'Etat, compétents pour ce type d'affaires, avaient été saisis de l'enquête.

Ils lui ont asséné des coups de barre de bois jusqu'à l'inconscience et l'ont ensuite frappé à terre à coups de pied

L'AfD a publié une photographie de l'élu, inconscient sur un lit d'hôpital, le visage ensanglanté et tuméfié, une longue et profonde entaille au front.

Selon son parti, Frank Magnitz a été attaqué par trois personnes le visage camouflé. «Ils lui ont asséné des coups de barre de bois jusqu'à l'inconscience et l'ont ensuite frappé à terre à coups de pied», a affirmé l'AfD, ajoutant qu'un ouvrier du bâtiment présent sur les lieux était intervenu pour mettre fin à l'agression.

«Frappé presqu'à mort», selon un dirigeant de l'AfD

L'un des dirigeants nationaux du parti anti-immigration, Jörg Meuthen, a accusé les agresseurs d'avoir «frappé presqu'à mort» le député et s'est dit «bouleversé» par cette affaire.

ATTENTION IMAGE POUVANT HEURTER LA SENSIBILITE

Le 3 janvier, la détonation d'un explosif caché dans une poubelle a largement endommagé un bureau du parti AfD dans la région de Saxe, un de ses bastions. La police soupçonne un attentat à motivation politique. L'AfD est depuis septembre 2017 le principal parti d'opposition national en Allemagne à la chambre des députés, face au gouvernement de la chancelière Angela Merkel constitué des conservateurs et des sociaux-démocrates. Il est crédité actuellement d'un peu moins de 15% des intentions de vote.

Frank Magnitz : «Je souffre d'une coupure allant jusqu'à l'os sur le front»

Lire aussi : Elections en Bavière: l'AfD entre au Parlement, revers historique des alliés conservateurs de Merkel

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»