A Dresde, le berceau de Pegida, des applications sur téléphone pour aider les migrants

A Dresde, des entreprises veulent faciliter les démarches administratives des migrants grâce à des applications pour smartphone. Source: Reuters
A Dresde, des entreprises veulent faciliter les démarches administratives des migrants grâce à des applications pour smartphone.

Dans la ville de Dresde, symbole du mouvement anti-immigrés en Allemagne, deux entreprises ont lancé des applications pour smartphone afin d'aider les réfugiés à s'installer et à s'intégrer.

La ville de Dresde ne veut pas être considérée uniquement comme la ville de l'extrême droite allemande. Certains habitants de Dresde, pourtant berceau de Pegida, mouvement anti-immigrés et anti-islam, tentent donc de venir en aide aux réfugiés. Meilleure preuve avec le lancement d'une application pour smartphone par deux sociétés de la ville, qui entendent ainsi facilité la vie des migrants installés dans cette ville de l'Est de l'Allemagne.

Nommée Bienvenue à Dresde, l'application a pour objectif de donner aux réfugiés toutes les informations nécessaires afin de s'enregistrer auprès des autorités allemandes, d'obtenir une assurance maladie, mais aussi trouver leur chemin. «Lorsque les demandeurs d'asile arrivent, ils ont plus de trois mois où ils ne peuvent rien faire d'autre qu'attendre», a expliqué Peggy Reuter-Heinrich, à l'origine de cette application. «Il est vraiment compliqué de savoir quoi faire, comment accéder au système de santé, obtenir de la nourriture. Il est important de faire quelque chose au début jusqu'à ce qu'ils soient autorisés à travailler, aller à l'école.»

Cette application n'est d'ailleurs pas la seule à avoir été créée pour les réfugiés à Dresde. Une autre, nommée Bienvenue aux Réfugiés, a pour objectif de mettre en contact les réfugiés et les Allemands prêts à louer une chambre dans leurs maisons. Selon une récente enquête, un quart des allemands seraient d'ailleurs prêts à ouvrir leurs portes aux réfugiés.

En savoir plus : En Allemagne, un maire veut des migrants pour aider sa ville.

Dans la ville de Dresde, la création de ces applications est en tout cas symbolique. Au cours des derniers mois en effet, les attaques contre les foyers de réfugiés se sont multipliés dans la ville. Des milliers de personnes ont aussi manifesté récemment à Dresde au côté de Pegida pour dénoncer «l'islamisation de l'occident», ou plaider pour un renfort des contrôles aux frontières. Angela Merkel et l'Eglise catholique ont d'ailleurs dénoncé ces manifestations.

Malgré cette hostilité de certains à l'immigration, l'Allemagne reste, au sein de l'Union européenne, le premier pays en terme de demandes d'asile, et le deuxième pays d'immigration de l'OCDE. En 2014, plus de 200 000 demandes d'asile ont ainsi été déposées en Allemagne.

En savoir plus : Angela Merkel préoccupée par la crise des migrants.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales