En Russie, les organisateurs d'un concours de selfie avec des cadavres recherchés

En Russie, la police recherches des personnes ayant participé à un concours de selfie avec des cadavres. Source: Reuters
En Russie, la police recherches des personnes ayant participé à un concours de selfie avec des cadavres.

La police russe enquête après la création, sur un réseau social, d'un concours de selfies avec des cadavres. Les organisateurs promettent une récompense aux meilleurs photographes.

Dans le genre concours de mauvais gout, celui-ci est au sommet. En Russie, le réseau social Vkontakte, équivalent russe de Facebook très populaire en Russie, est depuis quelques jours submergé de selfies avec des cadavres.

Un groupe nommé «Un selfie avec des morts» offre en effet des récompenses allant de 1000 à 5000 roubles (de 13 à 68 euros) pour les meilleures photos prises avec des cadavres. Seule obligation, pour le photographe, sourire car «les morts sont partis dans un monde meilleur», expliquent les administrateurs.

Ce lundi, la police russe a annoncé être à la recherche des instigateurs et des participants de ce concours après que les organisateurs ont offert 5000 roubles pour une photo prise près du corps d'une jeune fille de 13 ans décédée dans un accident de voiture la semaine dernière près de Syktyvkar, dans le nord de la Russie.

Des habitants de Syktyvkar et des proches de la jeune fille se sont émus dans la presse de ce concours, disant craindre que l'enterrement de l'adolescente soit perturbé. «Nous cherchons à comprendre les circonstances entourant ces articles et essayons de savoir si un groupe ou une personne en particulier est derrière cela», a déclaré un porte-parole de la police locale.

Très populaires en Russie, les selfies commencent à inquiéter les autorités qui ont lancé une campagne de sensibilisation incitant à davantage de précautions, le pays étant confronté à une vague d'accidents ayant fait plusieurs dizaines de morts suite à des selfies pris dans des conditions hasardeuses.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales