Un conducteur de bus allemand fait pleurer des réfugiés avec un message d’accueil

Un petit migrant en Allemagne Source: Reuters
Un petit migrant en Allemagne

La bonté humaine peut prendre beaucoup de formes. En Bavière, un conducteur de bus a fait comprendre aux réfugiés qu'ils étaient les bienvenus en Allemagne, leur nouveau pays.

La scène s'est produite dans le bus N 286 lorsque celui-ci  traversait la ville d'Erlangen. Une quinzaine de demandeurs d’asile qui venaient d’arriver en Allemagne ont été stupéfaits par les paroles de Sven Latteyer qui s’est adressé à eux en anglais : «Pardonnez-moi, mesdames et messieurs du monde entier qui êtes dans ce bus – je voudrais juste vous dire quelque chose : Bienvenue. Bienvenue en Allemagne, bienvenue dans mon pays. Bonne journée à vous».

Erlangen accueille quelque 150 nationalités différentes, d'après son administration et selon le Nürnberger Nachrichten, un journal local qui a rapporté cette histoire. Par ailleurs, l’histoire de la ville s'étant majoritairement construite grâce à l’immigration, Erlangen est "traditionnellement ouverte», comme l'a expliqué un des témoins. Il a rapporté que lorsque Latteyer a pris le microphone, des gens pleuraient d'émotion et essuyaient les larmes sur leurs visages.

Le fait le plus étonnant reste la fierté avec laquelle les allemands libéraux accueillent chaleureusement les migrants. L’année passée, le pays a accueilli 40% de tous les migrants arrivant en Europe. Le Royaume-Uni, pour sa part, n’en a accueilli que 4%.

Tout cela arrive sur fond de hausse de sentiments d’extrême-droite partout sur le continent européen alors que des partis d'extrême droite gagnent en popularité en France, au Danemark, en Grèce, ainsi que dans d’autres pays.

Mais l’attitude de Latteyer n’est pas une surprise, c'est même une tradition familiale: son beau-frère a fui la guerre au Kosovo pour trouver une meilleure vie en Allemagne et son grand-père était un fervent opposant au nazisme.

Latteyer a déclaré avoir été très touché par le fait que son geste les médias aient relayé son geste à travers tout le pays et en dehors. «Je suis très fier», a-t-il dit au Suddeutsche Zeitung.

Entretemps, l’Allemagne pourrait recevoir jusqu’à 400 000 réfugiés cette année alors que leur nombre continue de croître partout en UE. Certains hommes politiques estiment que le nombre final sera encore plus élevé. Néanmoins, même malgré la hausse inquiétante des sentiments nationalistes en Europe, de plus en plus appauvrie économiquement, un grand nombre d’Allemands continuent de montrer un fort esprit de solidarité. De plus en plus d'Allemands veulent ainsi faire du bénévolat et aider les réfugiés. 

Néanmoins, le sentiment d'hostilité envers les migrants est, lui aussi,  en hausse en Allemagne et des attaques telles que  des dégradations de propriétés et de centres destinés aux migrants tagués avec des symboles nazis ont lieu régulièrement.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales