Une manifestation d'«Hommes Blancs» à Liverpool (VIDEO)

Un groupuscule néo-nazi National Action tient une manifestation d’«Hommes Blancs» à Liverpool au Royaume-Uni. Un autre groupe d’Antifa a annoncé son intention perturber la manifestation «blanche».

Des centaines de manifestants du groupuscule d’extrême droite National Action se sont réunis aujourd’hui dans le centre de Liverpool pour montrer leur désaccord envers la politique migratoire de l’UE.

Le slogan officiel des manifestants est «Seules les balles peuvent nous arrêter».

Seules les balles peuvent nous arrêter© Capture d'écran du site de National Action
Seules les balles peuvent nous arrêter

Cette semaine, le maire de Liverpool Joe a accusé les représentants de National Action d'intimidation. Il a déclaré avoir reçu une lettre dans laquelle on le prévenait des conséquences s’il empêchait la manifestation de National Action. «National Action m’a promis d’organiser un weekend de chaos ethnique et un carnage», a-t-il déclaré. 



Néanmoins, les responsables du groupes néo-nazi nient leur implication.

En mars dernier, le groupuscule avait déjà tenu une manifestation «blanche» à Newcastle où des centaines de néo-nazis avaient marché dans les rues, faisant brûler des drapeaux de la communauté LGBT, communistes et israéliens en chantant des slogans tels que  : «Hitler avait raison».

National Action a été créé en 2013 comme groupe «nationaliste et socialiste qui lutte contre le capitalisme et le communisme».


Un autre groupe britannique AFN, cette fois anti-fasciste, a aussi décidé de mener une manifestation à Liverpool aujourd’hui. La police s’inquiète de la sécurité des citoyens ordinaires de Liverpool car le but de la deuxième manifestation est de s’opposer à la première et de la perturber.

Des résidents locaux sont descendus dans les rues pour protester contre la manifestation d’«Hommes Blancs». Ils arboraient des pancartes portant l'inscription «Pas dans notre ville» et «Bienvenu aux migrants, adieu les fascistes !».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales