Sergueï Lavrov : le prochain Secrétaire général de l'ONU devra être issu d'Europe de l'Est

Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères Source: RIA NOVOSTI
Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères

La Russie souhaiterait qu'un représentant d’Europe orientale devienne le prochain Secrétaire général de l’ONU, a dit Sergueï Lavrov dans une interview à TASS à la veille de la session de l’Assemblée générale consacrée au 70e anniversaire de l’ONU.

«Le second mandat de Ban Ki-moon, que nous respectons beaucoup et avec qui nous avons de bonnes relations, touche à sa fin l’année prochaine», a noté le ministère russe. «Et selon la charte de l’ONU il ne sera pas réélu. Ainsi, la question d’assurer l’universalité et la justice concernant le rattachement géographique d’un dirigeant du Secrétariat s'impose».

Sergueï Lavrov a également évoqué le fait que les représentants d’Europe occidentale, de l’Asie, du continent africain et de l’Amérique latine ont, à plusieurs reprises occupé ce poste tandis qu’un groupe d’Europe de l’Est qui existe officiellement n’a jamais été présenté.

«Nous sommes persuadés que le prochain Secrétaire général des Nations-Unies devra être issu d'un pays d'Europe de l'Est. Il s'agit d'une opinion unilatérale qui s'est formée au sein du groupe d'Europe orientale et a été soutenue par tous les membres du groupe, y compris par les pays faisant partie de l'OTAN. Une lettre a également été envoyée à tous les membres de l'ONU. «Près de dix candidatures ont été déposées à ce poste, dont celles de femmes», a-t-il ajouté.

Dans le même temps, Lavrov a fait savoir que «les procédures d’élection du Secrétaire général et de déposition de candidatures étant assez flexibles, il est probable que le groupe d’Europe de l’Est présentera devant l’Assemblée générale plusieurs candidats».

Depuis le 1 janvier 2007, le poste du Secrétaire général de l’ONU est toujours occupé par Ban Ki-moon dont le second mandat se terminera le 31 décembre 2016. Ainsi, l’Organisation des Nations unies se dotera d’un nouveau secrétaire.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales