L'Ukraine va limiter l'entrée des hommes russes de 16 à 60 ans sur son territoire

L'Ukraine va limiter l'entrée des hommes russes de 16 à 60 ans sur son territoire© Mykhailo Markiv/Service de presse de la présidence ukranienne Source: Reuters
Le président Petro Porochenko, le ministre de la Défense Stepan Poltorak et le chef des Forces armées Viktor Muzhenko à une réunion sur la sécurité à Kiev le 30 novembre.

Les responsables ukrainiens ont annoncé des restrictions d'entrée des étrangers sur leur territoire, et en premier lieu des citoyens russes de sexe masculin de 16 à 60 ans.

L'Ukraine a limité l'accès à son territoire des hommes russes âgés de 16 à 60 ans. C'est ce qu'a annoncé le 30 novembre le chef du service ukrainien des gardes-frontières, alors qu'a lieu un regain de tensions avec la Russie.

«Aux points d'entrée, le renforcement des mesures de contrôle est entré en vigueur. A partir d'aujourd'hui, l'entrée est limitée pour les étrangers, en premier lieu les citoyens de la Fédération de Russie âgés de 16 à 60 ans de sexe masculin», a-t-il déclaré lors d'une réunion dédiée à la sécurité diffusée à la télévision.

Au cours de la même réunion, le président ukrainien Petro Porochenko a précisé que cette «limitation» s'appliquerait «sauf pour des raisons humanitaires explicitement spécifiées dans les instructions».

Les tensions avec Moscou sont très vives en Ukraine depuis l'arraisonnement le 25 novembre au large de la Crimée par les gardes-côtes russes de trois bateaux militaires ukrainiens, à la suite duquel Petro Porochenko a mis en garde contre «la menace d'une guerre totale» avec la Russie.

Le 28 novembre, la loi martiale a été introduite pour 30 jours dans dix régions frontalières du pays et les régions côtières des mers Noire et d'Azov. Cet incident naval est la première confrontation militaire ouverte entre les deux pays depuis que la péninsule de Crimée a choisi de se rattacher à la Russie en 2014 et le début, la même année, d'un conflit armé dans l'est de l'Ukraine entre forces gouvernementales et rebelles qui a fait plus de 10 000 morts.

Lire aussi : Kiev demande à l'OTAN de déployer des navires en mer d'Azov

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»