Une compagnie de sécurité britannique attaquée à Kaboul, dix morts

Une compagnie de sécurité britannique attaquée à Kaboul, dix morts© REUTERS/Mohammad Ismail
De la fumée s'élève de Kaboul après une attaque en août 2018 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Une double-attaque des Taliban visant une compagnie de sécurité britannique, G4S, en Afghanistan a fait au moins dix morts et 19 blessés. L'attaque survient le jour d'une réunion ministérielle sur l'Afghanistan à Genève.

Au moins 10 personnes ont été tuées dans la double-attaque revendiquée par les Taliban le 28 novembre dans l'est de Kaboul contre une compagnie de sécurité britannique, selon les autorités afghanes. «10 morts et 19 blessés ont été évacués», a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère de la Santé, Wahid Majroh. Un porte-parole du ministère de l'Intérieur a confirmé le bilan, sans pouvoir préciser la nationalité des victimes.

«Une voiture piégée a explosé à proximité des locaux de la compagnie G4S», a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police, Basir Mujahid. «Il y eu des échanges de tirs», a-t-il ajouté.

Sur son compte Twitter, G4S, qui remplit des missions de sécurité dans le monde entier, a confirmé «un incident contre une de [ses] installations à Kaboul».

La compagnie opère dans une centaine de pays et emploie 611 000 personnes. Elle est cotée au London stock exchange, selon son site internet.

L'attentat a été revendiqué par les Taliban, dans un message sur Twitter de leur porte-parole Zabiullah Mujahid. Selon le texte, «l'opération a commencé par la suppression de tous les obstacles par un camion piégé et l'ouverture du chemin à de nombreux martyrs».

Cette attaque survient le jour même où le chef de l'ONU, Antonio Guterres, a appelé les Taliban et le gouvernement afghan à entamer des «pourparlers de paix directs».

Lors d'une réunion ministérielle sur l'Afghanistan à Genève, le président afghan Ashraf Ghani a annoncé la constitution d'une «équipe de négociation» de 12 personnes et déclaré qu'une «feuille de route pour les négociations de paix» avait été établie.

Présent sur place, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a appelé à un large dialogue intra-Afghans, se disant inquiet quant à l'évolution de la situation politique et militaire. Il a estimé en outre qu'il fallait intensifier la coopération afin de lutter contre la branche afghane de l'Etat islamique, qui constitue une menace pour la région dans son ensemble.

Auteur: RT France

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix