Accusations de viols en Centrafrique : le chef de la mission de l'ONU renvoyé

Les casques Bleus de la Minusma sont suspectés de viols. Source: Reuters
Les casques Bleus de la Minusma sont suspectés de viols.

Après les accusations de viols d'Amnesty international contre des Casques bleus de l'Organisation des Nations unies (ONU), le chef de la mission en Centrafique a démissionné.

Le chef de la mission de l'ONU en Centrafrique (Minusca) a été renvoyé après une série d'accusations d'abus sexuels  commis par des casques bleus contre des enfants, a annoncé mercredi le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

Le diplomate sénégalais Babacar Gaye «a remis sa démission à ma demande», a déclaré Ban Ki-moon à des journalistes à New York. 

La mission de l'ONU en Centrafrique (Minusca) avait ouvert, mardi, une enquête sur des accusations communiquées mardi par Amnesty international sur le «viol d’une fillette» et «l’homicide d’un adolescent de 16 ans et de son père» qui auraient été commis par des casques bleus au cours d'une opération armée dans Bangui début août.

«D’après les éléments dont nous disposons, tout porte à croire qu’un casque bleu a violé une fillette et que d’autres ont tué deux civils de façon aveugle», avait affirmé Amnesty International dans un communiqué publié mardi.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales