200 migrants parviennent à franchir la barrière séparant le Maroc de Melilla (VIDEOS)

200 migrants parviennent à franchir la barrière séparant le Maroc de Melilla (VIDEOS)© Angela Rios Source: AFP
Des policiers espagnols venant chercher des migrants assis sur la clôture à la frontière de Melilla, en 2015.

Près de 300 personnes ont tenté d'escalader ce 21 octobre la clôture séparant le Maroc de l’enclave espagnole de Melilla. L'un des 200 migrants parvenus à pénétrer en territoire espagnol est décédé à la suite d'un arrêt cardiaque.

La préfecture espagnole de Melilla a annoncé ce 21 octobre qu'un migrant était décédé d'une crise cardiaque après avoir franchi la clôture séparant le Maroc de l’enclave. Plus tôt dans la matinée, près de 300 migrants avaient tenté de pénétrer en territoire espagnol. Environ 200 d’entre eux, tous des hommes, y sont parvenus.

Selon la même source, 19 migrants ont été conduits aux urgences «pour des blessures légères telles que des coupures ou des fractures». Par ailleurs, six agents des forces de l'ordre ont été légèrement blessés. Relayée sur les réseaux sociaux, une vidéo montre une partie des migrants marcher sur la route à proximité de la frontière, côté espagnol, après avoir réussi cette incursion illégale. 

Dans une autre vidéo publiée par Helena Maleno Garzon, militante au sein de l’ONG Caminando Fronteras, on peut apercevoir des migrants rassemblés au Centre d’accueil temporaire (CETI) à Melilla.

Melilla et Ceuta, deux enclaves espagnoles sur territoire marocain, sont régulièrement utilisées comme points d’entrée en Europe par des migrants africains, qui parviennent à franchir la clôture de séparation.

Le 22 août dernier, au moins 115 migrants subsahariens avaient franchi la double clôture séparant le Maroc de l'enclave espagnole de Ceuta. Sept garde-frontières avaient été légèrement blessés en raison de brûlures d’acide et de chaux, causées par les migrants.

Lire aussi : Une centaine de migrants pénètrent de force à Ceuta, des gardes civils blessés à l'acide (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter