Marine Le Pen : la France doit reconnaître la Crimée comme une partie de la Russie

Marine Le Pen© Ramil Sitdikov Source: RIA NOVOSTI
Marine Le Pen

La présidente du Front National (FN) Marine Le Pen a appelé le gouvernement français à reconnaître la Crimée comme un territoire russe et à renouer les liens avec Moscou, «un allié naturel de l’Europe».

Il n’y a pas d’alternative si ce n’est la reconnaissance de la légitimité du rattachement de la Crimée à la Fédération de Russie, a dit la présidente du parti français d’extrême droite à l’hebdomadaire polonais Do Rzeczy. La femme politique française y déclare que Paris doit accepter le choix de la Crimée, étant donné qu’elle a rejoint la Russie l’année dernière durant la période de non-droit qui a suivi le coup d’Etat, lors duquel des militants néo-nazis ont organisé une révolution en Ukraine».

Marine Le Pen estime que la péninsule n’avait pas d’autre choix, étant donné qu’à ce moment-là, le pouvoir à Kiev était «illégal». «Les autorités [de Kiev] ont commencé à prendre des décisions qui allaient déboucher sur une guerre civile», a ajouté la présidente en soulignant : «la Russie est un allié naturel de l’Europe. Nous sommes devenus des pions dans un jeu d’influence entre les Etats-Unis et la Russie. La Russie est un pays formidable avec des habitants formidables, et l’Europe a beaucoup d’intérêts stratégiques en commun avec elle. Nous devons parler avec la Russie».

Marine Le Pen a fermement critiqué la politique européenne à l’égard de la Russie et le degré d’influence des Etats-Unis dans la géopolitique européenne depuis le début du conflit en Ukraine. En mars dernier, s’exprimant sur les résultats du référendum en Crimée, la présidente du FN a dit qu’il fallait s’attendre à ce que les habitants de la péninsule fassent ce choix. «Nous devions nous y attendre», a dit Le Pen. «Le peuple criméen qui a vécu dans la peur, s’est précipité dans les bras de son pays natal : comme vous le savez, la Crimée ne fait partie de l’Ukraine que depuis 60 ans».

Il y a quelques jours, Marine Le Pen a fustigé la politique américaine en Europe. «En ce qui concerne l’Ukraine, nous nous comportons comme les laquais des Américains », a-t-elle déclaré, avant de prévenir que «l’objectif de l’Amérique est de commencer une guerre en Europe pour amener l’OTAN jusqu’à la frontière russe».

Elle a poursuivi en accusant les responsables européens de fermer les yeux sur le fait que le gouvernement ukrainien «bombarde des civils», en ajoutant que la Crimée et les région de l’est ukrainien étaient persuadés que le pays devait devenir une fédération. Critique également face au rôle joué par l’Union européenne (UE) en Ukraine, elle a déclaré en septembre dans les colonnes du journal français LeMonde que la crise actuelle en Ukraine est « une faute de l’Union européenne », en affirmant que Bruxelles avait «fait chanter le pays en le forçant à choisir entre l’Europe et la Russie».

Pour résoudre le conflit ukrainien, Le Pen a plus d’une fois souligné la nécessité d’organiser des négociations sur la fédéralisation du pays et d’entamer des réformes constitutionnelles pour décentraliser le pouvoir, plutôt que d’essayer de résoudre la crise par les moyens militaires.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales