«Non aux frontières et à la déportation» : manifestations pro-migrants à Calais

Une manifestation pro-migrants à Calais
Une manifestation pro-migrants à Calais

Près de 200 personnes ont pris part à la manifestation pro-migrants dans la ville de Calais samedi d’où des milliers d’immigrés illégaux essaient de traverser la Manche et d’atteindre le Royaume-Uni.

Les manifestants ont demandé que la France et la Grande-Bretagne respectent la Déclaration universelle des Droits de l’Homme qui permet aux personnes de voyager dans le monde et de changer de lieu de résidence. Ils ont dédié leur marche principalement aux migrants qui sont morts en essayant de traverser la Manche.

«Les personnes qui ont survécu aux guerres et à la prison sur d’autres continents périssent à Calais», «les droits de l’homme sont violés sur la frontière franco-britannique» et «non aux frontières et à la déportation», disaient les bannières des manifestants.

«Pourquoi y a-t-il des frontières britanniques ici en France ? Je veux dire, permettriez-vous à votre voisin de vous dire : «J’ai peur que des gens entrent dans ma maison, alors, je mettrai des barrières dans votre jardin», s’est indignée une manifestante. Les manifestants ont débuté leur marche près d’un camp de migrants et l’ont continuée le long des barrières près des plages de Calais.

Selon différentes estimations, ils seraient entre 2 000 et 10 000 immigrés à tenter de traverser la Manche à Calais. La semaine dernière, certains d’entre eux ont essayé d’entrer dans le tunnel sous la Manche. La France et la Grande-Bretagne ont pris de nouvelles mesures de sécurité mais à Calais, la grève des ferries, qui font quotidiennement le trajet entre les côtes française et britannique, est venue aggraver le phénomène.

Douze migrants sont morts cette année en essayant d’atteindre le Royaume-Uni, écrasés par des voitures dans l’Eurotunnel, tués par les lignes électriques ferroviaires ou dans d’autres accidents.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales