Manchester interdit aux sans-abris de dormir sous des tentes mais pas sur les seuils de portes

Capture d'écran, compte Twitter @TNH_News
Capture d'écran, compte Twitter @TNH_News

L’administration locale de la ville de Manchester a obtenu une ordonnance de la cour détaillant la manière dont les sans-abris doivent désormais respecter pour dormir dans le centre-ville.

La liste a ainsi approuvé l’utilisation de cartons, de sacs de couchage, des abris bus et des seuils de portes. Cependant, elle interdit l’installation de tentes ou d’autres formes de logement temporaire.

De plus, ceux qui enfreignent cette ordonnance pour protester contre la politique de l’administration locale envers les SDF, risquent de faire face à deux ans de prison. Dans une interview à Manchester Evening News l’avocat Ben Taylor a qualifié la liste établie par l’administration d’«inhumaine».

La mairie tente en fait d’expulser les protestataires du centre-ville depuis le mois d’avril, opération qui a déjà coûté plus de 141 000 euros.

Le membre du conseil exécutif pour les voisins Nigel Murphy, a expliqué que les tentatives de l’administration locale de fermer les camps «n’ont jamais visé à empêcher les manifestations légales ou à criminaliser les sans-abris».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales