Grande marche du retour : trois morts et une cinquantaine de blessés à Gaza

Grande marche du retour : trois morts et une cinquantaine de blessés à Gaza© Mohammed Salem Source: Reuters
Des Palestiniens lors de la Grande marche du retour, à la frontière entre l'enclave palestinienne et Israël, le 14 septembre 2018.

Au cours de la Grande marche du retour, organisée le 14 septembre comme chaque vendredi à la frontière entre Gaza et Israël, trois Palestiniens ont été tués et une cinquantaine blessés, d'après un bilan du ministère gazaoui de la Santé.

Trois Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens lors de la Grande marche du retour 14 septembre, à la frontière entre Gaza et Israël, selon le dernier bilan communiqué par le ministère de la Santé de l'enclave palestinienne. Une cinquantaine de Palestiniens ont également été blessés lors de la manifestation.

Parmi les trois victimes, un enfant de 12 ans a été tué, Chadi Abdel Aaal, dans le nord de Gaza, d'après la même source. Les deux autres Palestiniens avaient 21 ans et sont morts à al-Bureij, dans le centre de l'enclave, et à côté de Khan Younes, dans le sud.

Sur son compte Twitter, Tsahal rapporte que 13 000 Gazaouis étaient mobilisés pour la marche du retour du 14 septembre. L'armée israélienne affirme en outre que les manifestants «ont lancé des pierres, 2 bombes et grenades, qui ont blessé un officier de Tsahal».

Toujours sur son compte Twitter, l'armée israélienne a déclaré avoir frappé deux postes du Hamas, en riposte au franchissement de la clôture par neuf Gazaouis. 

Au moins 179 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens dans la bande de Gaza le long de la barrière qui sépare l'enclave palestinienne d'Israël depuis le 30 mars, début de manifestations contre le blocus israélien qui dure depuis plus de 10 ans et qui réclame le droit au retour des Palestiniens qui ont fui ou ont été chassés de leurs terres à la création de l'Etat d'Israël en 1948.

Un soldat israélien a été tué le 20 juillet par un Palestinien durant une opération de l'armée près de la barrière, le premier mort israélien dans cette zone depuis la guerre de Gaza en 2014.

Lire aussi : Les Etats-Unis suppriment leurs aides aux hôpitaux palestiniens

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter