Gorbatchev : la puissance américaine est «un obstacle pour un monde sans armes nucléaires»

L'ex-dirigeant de l'Union soviétique Mikhail Gorbatchev Source: RIA NOVOSTI
L'ex-dirigeant de l'Union soviétique Mikhail Gorbatchev

L’ex-dirigeant de l’URSS Mikhaïl Gorbatchev prévient que si un Etat possède une puissance militaire immense et un budget militaire plus grand que les autres, cela crée «un obstacle insurmontable» sur le chemin d’un monde sans armes nucléaires.

«Est-ce que nous pouvons vraiment imaginer un monde sans armes nucléaires si un seul pays amasse tant d’armes conventionnelles que son budget militaire dépasse tous les budgets des autres pays combinés ?», a dit l’ex-dirigeant soviétique à Spiegel Online en faisant une référence explicite aux Etats-Unis.

«Ce pays aurait une domination militaire totale si les armes nucléaires étaient abolies», a-t-il ajouté.

L’ancien dirigeant politique de 84 ans a qualifié les armes nucléaires de «non-acceptables» et «inhumaines» dans la société moderne alors qu’elles sont facilement capable de «supprimer la civilisation toute entière».

«De telles armes n’existaient pas à l’époque et elle ne peuvent pas être permises d’exister. Si nous ne nous débarrassons pas d’elles, elles seront utilisées tôt ou tard».

La démilitarisation doit être mise à nouveau «dans l’agenda de la politique internationale», estime Gorbatchev. «Cela inclut la réduction des budgets militaires, un moratoire sur le développement de nouveaux types d’arme et l’interdiction de la militarisation de l’espace».

Si ces actions ne sont pas mises en place, alors les pourparlers sur la démilitarisation nucléaire «ne seront plus que de belles paroles», a-t-il ajouté. «Le monde deviendra moins sûr, plus instable et imprévisible. Tout le monde y perdra, y compris ceux qui cherchent en ce moment à dominer le monde».

«La militarisation de l’espace est un vrai danger»

Gorbatchev a confié être «très inquiet» par la possibilité d’une guerre nucléaire en ajoutant que le contexte actuel est effrayant».

«Les puissances nucléaires possèdent toujours des milliers de bombes atomiques, qui sont toujours stationnées en Europe. La vitesse de la réduction des arsenaux a considérablement ralenti».

Selon le lauréat du prix Nobel de la paix, pour l’instant, une nouvelle menace se précise. «La militarisation de l’espace est un réel danger. Le danger de prolifération nucléaire et plus grand que jamais».

La Russie et les Etats-Unis ont atteint «les carrefours de leurs relations» 

Moscou et Washington ont déjà atteint des «carrefours» dans leurs relations, estime l’ex-dirigeant soviétique. «Beaucoup de personnes parlent déjà d’une nouvelle guerre froide. Les négociations entre les deux pays sur les problèmes globaux se sont été effectivement refroidies, en particulier sur le désarmement nucléaire. La confiance sur laquelle nous avons travaillé avec tant d’acharnement n’existe plus».

En savoir plus : Gorbatchev accuse les Etats-Unis de chercher des noises à la Russie

La destruction mutuelle des armes nucléaires dans les années 1980 devrait être une leçon pour Obama, Poutine et Merkel

Gorbatchev pense que peu importe la situation actuelle sur l’échiquier mondial, personne ne doit céder à la panique.

Il a rappelé qu’au milieu des années 1980 nombreux pensaient qu’on ne pouvait pas arrêter «le train de l’enfer atomique» mais le monde a réussi à faire de grands progrès «en peu de temps».

«Des milliers de bombes nucléaires et plusieurs types d’armes nucléaires telles que les missiles à moyenne portée ont été détruits. Nous pouvons en être fiers. Nous l’avons fait ensemble. La destruction mutuelle des armes nucléaires dans les années 1980 devrait être une leçon pour Obama, Poutine et Merkel», a ajouté Gorbatchev. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales