30 explosions depuis le début de l'année, viols, meurtres : mais que se passe-t-il en Suède ?

Une zône de crime bouclée par un cordon de la police à Göteborg (Sud)© TT News Agency Source: Reuters
Une zône de crime bouclée par un cordon de la police à Göteborg (Sud)

Ces derniers mois, la Suède connaît une recrudescence de la criminalité et de la violence. Coups de feux, explosions, viols, crimes racistes... la liste est longue et les victimes de plus en plus nombreuses.

Un rapport du Conseil national suédois pour la prévention du crime (Brottsförebyggande de rådet - BRA), un organisme gouvernemental qui produit des données et recense la criminalité, indique qu'un total de 6 270 crimes haineux ont été signalés à la police suédoise en 2014. Cela représente une hausse de 14% par rapport à l'année précédente.

Très souvent, ces actes de violence sont laissés sans suite. Dans son rapport, le BRA indique qu'une enquête policière est ouverte dans 59% des cas seulement et que seuls 5% des crimes sont résolus. 

Une hausse importante des actes racistes

Sept cas sur dix représentent des motifs racistes ou xénophobes, islamophobes, antisémites et même anti-chrétiens dont le taux a triplé depuis 2010.

Plus tôt cette année, l'Organisation des Nations Unies (ONU) avait mis en garde la Suède sur la façon dont elle traite les cas de discrimination et de violence en constante progression, attachant notamment une grande importance aux actes visant la population rom. 

Il y a quelques jours, des coups de feu avaient été tirés sur deux «migrants de l'UE» sans-abri qui dormaient dans une voiture à Boden dans le nord de la Suède.

Deux semaines plutôt, un homme rom avait été agressé avec un pétard, tandis qu'en juin, un individu avait lancé de l'acide au visage de deux membres de la communauté rom.

Le viol, un mal suédois

D'après les statistiques du BRA, en 2013, 17 400 infractions sexuelles ont été signalées en Suède dont 5900 ont été classées comme viol.

Sachant que seulement 23% des agressions sexuelles sont signalées à la police, l'organisation gouvernementale estime le nombre d'agressions sexuelles à 75 000 chaque année, alors que la population féminine en Suède est d'environ 4 millions. Cela signifie que 2% des femmes suédoises seraient victimes de viol chaque année!

La Suède se classe désormais à la deuxième place sur la liste mondiale des pays au taux de viol le plus élevé. Selon une enquête de 2010, avec 53,2 viols pour 100 000 habitants, elle n’est surpassée que par le Lesotho, en Afrique australe, qui a un taux de 91,6 viols pour 100 000 habitants.

Nombre de viols pour 100 000 habitants par pays en 2012.© Office des Nations Unies contre la drogue et le crime.
Nombre de viols pour 100 000 habitants par pays en 2012.

Malmö, capitale du crime

La ville de Malmö, la troisième plus importante en Suède, est actuellement confrontée à une vague de violences rare dans les pays scandinaves. Dans la nuit de jeudi à vendredi, plusieurs voitures et maisons ont été endommagées après qu'une grenade a été lancée à Limham, dans la banlieue ouest de la ville.

La police enquête par ailleurs sur une explosion à l'extérieur d'un centre communautaire de Malmö qui a détruit deux voitures et blessé un homme. L'explosion a eu lieu dans une zone industrielle du Sud de la ville, près de Rosengård, une banlieue réputée pour sa violence et sa guerre des gangs. 

En juillet dernier, une série de puissantes explosions avaient secoué la ville de Arlöv, dans la banlieue nord de Malmö après que, le même jour, au même endroit, un homme à moto avait tiré plusieurs coups de feu contre une voiture, selon des témoins. Ni les auteurs, ni les victimes contre qui étaient dirigés les coups de feu n'ont été retrouvés.

Dans la même commune de la banlieue de Malmö, quelques jours avant seulement, un jeune homme de 20 ans avait été tué dans une fusillade. Deux hommes de 27 et 41 ans avaient été placés en garde à vue. 

Selon la police locale, toutes ses affaires pourraient être liées entre elles. Elles feraient suite à la condamnation de trois jeunes hommes accusés d'avoir fait exploser, en décembre, les locaux d'une société immobilière qui souhaitait les expulser.

Cet enchaînement de violences vient ainsi ternir l'image de la Suède, pourtant régulièrement classée par l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) parmi les pays ayant une des meilleures qualités de vie au monde. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales