La Russie dément avoir effectué des frappes dans le nord de l'Afghanistan

La Russie dément avoir effectué des frappes dans le nord de l'Afghanistan© Shamil Zhumatov Source: Reuters
Un garde-frontière devant la rivière Panj, côté Tadjikistan, en 2016.

Rejetant des informations diffusées par l’agence Reuters, le ministère russe de la Défense a affirmé que la Russie n’avait pas mené de frappes le 26 août sur les Taliban en Afghanistan, à la frontière du Tadjikistan.

«Les informations de Reuters selon lesquelles l'aviation russe aurait frappé des terroristes du mouvement islamiste taliban dans une zone frontalière du nord-est de l'Afghanistan ne correspondent pas à la réalité», a déclaré le ministère russe de la Défense dans un communiqué à l’agence moscovite RIA Novosti, le 26 août. Selon lui, l'aviation russe «n'a été chargée d'aucune mission de combat dans une zone frontalière entre le Tadjikistan et l'Afghanistan».

Reuters avait auparavant déclaré, citant deux responsables politiques afghans, que «l’aviation russe ou tadjike» avait bombardé des terroristes talibans dans le nord du pays, dans une zone frontalière avec le Tadjikistan. Khalil Asir, un porte-parole de la police de la province afghane du Takhar, aurait déclaré à Reuters que la provenance des avions n’avait pas été identifiée. Selon l’agence, les frappes auraient tué huit Talibans et en auraient blessé six autres.

Le ministre de la Défense du Tadjikistan a lui aussi nié toute responsabilité dans ces bombardements présumés.

Selon la presse locale, l'incident se serait produit à la suite de rixes entre des garde-frontières tadjiks et des trafiquants de drogue. Reuters cite également un responsable taliban qui affirme qu'une attaque aérienne a effectivement eu lieu sur un point de passage utilisé par des trafiquants.

Lire aussi : Afghanistan : l'Etat islamique revendique les tirs de roquettes sur Kaboul (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter