La Russie condamne la tentative d'assassinat contre le président vénézuélien Maduro

La Russie condamne la tentative d'assassinat contre le président vénézuélien Maduro© RT France
Le président vénézuélien Nicolas Maduro, interrompu dans son discours par une forte détonation, le 4 août à Caracas.

La Russie a condamné la tentative d’assassinat au moyen de drones explosifs dont a réchappé le président vénézuélien Nicolas Maduro. Moscou y voit une tentative de déstabilisation du pays.

«Nous condamnons fermement la tentative d'assassinat du président de la République bolivarienne du Venezuela», a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué cité par l'AFP, ce 5 août. «Nous considérons qu'utiliser des méthodes terroristes comme moyen de lutte politique est tout à fait inacceptable», précise t-il. 

Le ministère a ajouté qu'il paraissait «évident que de telles actions [avaient] pour but de déstabiliser la situation dans le pays après le Congrès du Parti socialiste du Venezuela [fin juillet], qui a présenté des mesures prioritaires pour restaurer l'économie». «Nous sommes convaincus que le règlement des différends politiques doit se faire exclusivement de manière démocratique et pacifique», a également déclaré la diplomatie russe. 

Nicolas Maduro a déclaré avoir échappé le 4 août à une tentative d'assassinat, pendant qu'il prononçait un discours lors d'une cérémonie militaire à Caracas. Selon le ministre vénézuélien de la Communication Jorge Rodriguez, l'attaque a été commise à l'aide de drones chargés d'explosifs. Sept militaires ont été blessés et hospitalisés à la suite de l'attaque, d'après le gouvernement.

Nicolas Maduro a mis en cause les «extrêmes droites» de son pays et de la Colombie voisine, ajoutant que «le nom [du président colombien] Juan Manuel Santos [était] derrière cet attentat». Le président vénézuélien a également fait savoir que les premiers éléments de l'enquête révélaient que plusieurs des commanditaires de l'attentat vivaient aux Etats-Unis, dans l'Etat de Floride.

La tentative d'attentat a été revendiquée par un groupe rebelle se faisant appeler «Mouvement national des soldats en chemise», inconnu jusqu'alors, qui serait composé de civils et de militaires.

Lire aussi : «Aujourd'hui on a essayé de m'assassiner» : Nicolas Maduro ciblé par des drones explosifs

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter