Israël a intercepté le bateau Al Awda d'une flottille anti-blocus au large de Gaza

Israël a intercepté le bateau Al Awda d'une flottille anti-blocus au large de Gaza © Suhaib Salem Source: Reuters
Illustration.

L'armée israélienne a annoncé avoir intercepté un bateau de militants faisant partie d'une flottille aux abords des côtes de Gaza. Acheminant des médicaments, cette expédition dénonce le blocus sévère infligé à la population de Gaza depuis 2006.

La marine israélienne a arraisonné ce 29 juillet un bateau au large de la bande de Gaza avec à son bord des militants dénonçant le blocus terrestre et maritime imposé par l'Etat hébreu à cette enclave palestinienne depuis plus d'une décennie.

Dans un communiqué, l'armée israélienne a déclaré que ce bateau venait d'Europe «pour violer le blocus naval légal imposé à la bande de Gaza», précisant que l'embarcation allait être acheminée vers le port d'Ashdod, dans le sud d'Israël. Ce bateau avait à son bord des militants pacifistes qui entendaient dénoncer le blocus, qu'ils qualifient d'«inhumain et illégal». L'embarcation acheminait des médicaments destinés à la population palestinienne. Celle-ci subit de plein fouet ce blocus très strict depuis 2006, n'ayant aucune échappatoire, ni par voie maritime, ni par voie terrestre, toutes les issues de l'enclave palestinienne surpeuplée étant bloquées et contrôlées par Israël, et, pour une partie, l'Egypte.

Le bateau arraisonné, Al Awda («Le retour», en arabe) qui bat pavillon norvégien avec 22 personnes à bord selon les militants, avait quitté Palerme, sa dernière escale, le 21 juillet. Un autre bateau, le Freedom, battant pavillon suédois, doit arriver d'ici le 31 juillet au large des côtes de Gaza.

L'ensemble de cette flottille compte une quarantaine d'activistes de 15 pays différents, dont deux Français. Elle a été organisée par la Coalition des flottilles de la liberté, une organisation-cadre de groupes prônant la fin du blocus. Sur son compte Twitter, l'organisation dénonce ce détournement et informe régulièrement de la progression des bateaux.

Contrairement à celui qui avait concerné un précédent groupe de navires qui avait approché Gaza en 2010, ce détournement s'est fait sans violence. Il y a huit ans, dix turcs avaient été tués dans un assaut des forces israéliennes sur un bateau humanitaire, provoquant une grave crise entre Israël et la Turquie.

Depuis plus de dix ans, la bande de Gaza, contrôlée par le mouvement islamiste Hamas, étouffe sous un blocus draconien verrouillé par Israël. Les habitants de l'enclave souffrent notamment de manque de médicaments, de nourriture, et les habitations, comme les infrastructures, sont touchées par des coupures d'électricité provoquées par la suspension des livraisons de fioul. L'ONU a appelé Israël à lever les restrictions qui affectent les hôpitaux, ainsi que le réseau de distribution et d'assainissement d'eau.

Détails à suivre : Trois Palestiniens dont un enfant tués par des tirs de soldats israéliens (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter