Un avion d'Air China retourne se poser à Paris après une fausse alerte «terroriste»

Un avion d'Air China retourne se poser à Paris après une fausse alerte «terroriste»
Illustration ©Regis Duvignau/Reuters

Air China a annoncé qu'un de ses appareils avait dû revenir vers Paris. La compagnie aérienne dit avoir reçu un «message présumé terroriste», mais il s'agissait d'un quiproquo et d'une fausse alerte, les passagers ont pu repartir pour Pékin.

Un vol Paris-Pékin a fait demi-tour ce 26 juillet après une alerte «terroriste», pour regagner l'aéroport de Roissy. «Air China a reçu un message présumé terroriste. Le vol CA876 est retourné à Paris sans encombre, et l'appareil comme ses passagers sont sains et saufs», a déclaré la compagnie aérienne Air China sur le réseau social chinois Weibo.

Le Boeing 787 Dreamliner a décollé à 12h59 avant de rebrousser chemin, après 40 minutes de vol.

«Un passager retardé par un colis abandonné à l'aéroport de Roissy a téléphoné à la compagnie en disant qu'il y avait une bombe dans le terminal et son interlocuteur a compris qu'il y avait une bombe a bord de l'avion», a précisé cette source. Une enquête a été ouverte par le parquet de Bobigny et cet homme, un Australien selon une source citée par l'AFP, a été placé en garde à vue, selon la délégation préfectorale.

Le service de presse de l'aéroport de Roissy a précisé à Franceinfo que l'avion avait été vérifié, et que tout était «ok». Alors que l'appareil doit redécoller «dans l'heure», les passagers sont à nouveau passés par les procédures d'enregistrement.

Lire aussi : Pare-brise explosé, copilote blessé : un avion atterrit d'urgence en Chine (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter