Un ministre tchétchène invite les Russes à pratiquer ouvertement la polygamie

Un ministre tchétchène invite les Russes à pratiquer ouvertement la polygamie© Said Tzarnaev Source: Sputnik
Un mariage à Grozny

Pourquoi se contenter d'une épouse quand on peut en avoir quatre ? Pour le ministre tchétchène de la Politique ethnique, la polygamie est à la fois souhaitable et adaptée à la condition de l'homme qui, quoi qu'il arrive, aura plusieurs compagnes.

Le ministre tchétchène de la Politique ethnique a déclaré à la chaîne russe Dozhd TV le 12 juillet que les hommes russes devraient selon lui cesser d'être hypocrites et assumer ouvertement le fait de vivre avec plusieurs femmes s'ils en ressentent le besoin.

«Les hommes ne devraient pas être hypocrites : si le besoin d'une femme supplémentaire dans votre famille se fait ressentir, en plus de votre première épouse officielle, vous devriez agir honnêtement et ouvertement», a ainsi expliqué Djambulat Umarov. Selon lui, le résultat est de toute façon inéluctable : «Les hommes ont de toute manière une seconde, une troisième ou une quatrième femme.»

En Tchétchénie, une République musulmane de la Fédération de Russie, les femmes sont plus nombreuses que les hommes, notamment à cause de la baisse démographique engendrée par les guerres qui ont ravagé la région dans les années 1990. De nombreux hommes ont déjà plusieurs épouses, bien que leur statut ne soit pas officiellement reconnu par l'Etat. 

«Nous n'avons aucune objection à faire à cette situation, puisqu'il s'agit d'un choix très personnel : il n'y a rien d'illégal dans ces actes et tout est fait par consentement mutuel et par la volonté du Tout-puissant», a en outre expliqué Djambulat Umarov.

Le ministre a néanmoins profité de cette interview pour démentir une information relayée par Radio Liberty selon laquelle tous les officiers de police de Tchétchénie se seraient vus demander de trouver une seconde femme sous peine de révocation. Le média se fondait en réalité sur un message partagé sur un groupe Whatsapp : le ministre a qualifié cette «fake news» d'absurde.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»