Novak Djokovic insulté par un député serbe pour avoir affiché son soutien à la Croatie

- Avec AFP

Novak Djokovic insulté par un député serbe pour avoir affiché son soutien à la Croatie© Daniel LEAL-OLIVAS Source: AFP
Novak Djokovic après sa victoire contre Karen Khatchanov lors du quatrième tour du tournoi de Wimbledon.

Le célèbre tennisman Novak Djokovic s'est attiré les foudres de son compatriote Vladimir Djukanovic, élu du Parti serbe du progrès. En cause : son soutien apporté à l'équipe de Croatie pour le Mondial de football 2018.

«Seuls des idiots peuvent soutenir la Croatie. Novak tu n'as pas honte ?», a twitté ce 10 juillet Vladimir Djukanovic, élu du Parti serbe du progrès (SNS) du président Aleksandar Vucic, à l'adresse de la star mondiale du tennis Noval Djokovic. «Djokovic est un héros national et je l'en remercie. Mais soutenir la Croatie, comment n'a-t-il pas honte ? Tant de Serbes de la Krajina [région de Croatie où les Serbes étaient majoritaires] l'ont soutenu et lui soutient le pays qui les a chassés...», a-t-il également déclaré.

Depuis Wimbledon, le tennisman serbe, cité dans la presse de son pays, avait déclaré : «Je soutiens la Croatie [...] je sais qui j'aimerais voir soulever le trophée». En outre, en mars, en amont de la Coupe du monde, Novak Djokovic avait publié sur son compte Instagram une photo en compagnie de joueurs croates, dont Luka Modric et Ivan Rakitic.

Lors du quart de finale du Mondial 2018, le 7 juillet, de nombreux Serbes se sont réunis dans des cafés du centre de Belgrade, la plupart soutenant la Russie contre le voisin croate. 

Milojko Pantic, célèbre commentateur sportif de l'époque yougoslave, avait lui estimé que «la Serbie citoyenne» soutenait la Croatie en quarts quand la Serbie «cléro-nationaliste et chauvine» rêvait «de voir la Russie écraser la Croatie».

Le président Aleksandar Vucic a lui expliqué qu'il avait soutenu les Russes contre les voisins croates. «J'ai soutenu la Russie, c'est mon droit. La Serbie est une société démocratique et chacun à le droit de soutenir qui il veut», a-t-il dit.

Lire aussi : Emmanuel Macron se rendra en Russie pour assister à la demi-finale des Bleus

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»