EN CONTINU : Les Etats-Unis imposent des taxes douanières à l'UE qui promet de réagir

EN CONTINU : Les Etats-Unis imposent des taxes douanières à l'UE qui promet de réagir© Alexandre Drago Source: Reuters
La Maison blanche

Les Etats-Unis ont décidé de ne pas prolonger l'exemption temporaire accordée à l'Union européenne jusqu'au 31 mai minuit et vont mettre en place des taxes de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium. Le Mexique et le Canada sont aussi visés.

Mise à jour automatique
  • Le président américain Donald Trump s'est entretenu avec son homologue français Emmanuel Macron concernant sa décision d'augmenter les droits de douane sur l'acier et l'aluminium en provenance de l'Union européenne.

    «Le président Trump a souligné la nécessité de rééquilibrer le commerce avec l'Europe», a déclaré la Maison Blanche dans un communiqué.

  • L'Union européenne «a porté plainte le 1er juin à l'OMC contre les Etats-Unis et la Chine», a annoncé Cecilia Malmström, la Commissaire européenne au Commerce, lors d'une conférence de presse le 1er juin à Bruxelles. 

    L'Union européenne proteste ainsi, comme elle l'avait annoncé, contre la décision américaine d'augmenter les droits de douane sur l'acier et l'aluminium. «Si les acteurs de ce monde ne respectent pas les règles, alors le système risque de s'effondrer. C'est pour cela que nous portons plainte aujourd'hui contre les Etats-Unis et la Chine devant l'OMC», a expliqué Cecilia Malmström. «Et cela démontre notre détermination à traiter les causes profondes des tensions actuelles dans le système commercial et que nous ne choisissons aucun camp. Nous défendons un système multilatéral pour un commerce mondial fondé sur des règles», a-t-elle plaidé.

  • «Comme l'a annoncé hier le président [de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker], l'UE va porter le cas devant l'OMC [Organisation mondiale du commerce] aujourd'hui et va imposer des droits de douane supplémentaires sur un certain nombre de produits importés des Etats-Unis», a annoncé Federica Mogherini, haute représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères de la Commission Juncker.

    «Cela ne veut pas dire que les Etats-Unis ne sont pas nos alliés et amis les plus proches [...] Mais l'UE doit défendre ses intérêts et je peux vous assurer que nos mesures seront raisonnables, proportionnées et complètement conformes aux règles et obligations de l'OMC», a-t-elle poursuivi.

  • «[L'Union européenne] n'est en guerre avec personne, a affirmé ce 1er juin le chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini, tout en soulignant que Bruxelles défendrait ses intérêts face à l'offensive commerciale lancée la veille, 31 mai, par les Etats-Unis.

    «Tout d'abord, vous savez que l'Union européenne n'est en guerre avec personne. Nous ne le voulons pas [...] Ayant dit cela, l'UE a clairement à défendre ses intérêts», a-t-elle prévenu lors d'un point presse avec le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, à Bruxelles.

  • Emmanuel Macron a dit le 31 mai soir à Donald Trump, au cours d'un entretien téléphonique, que sa décision d'imposer des taxes sur l'importation d'acier et d'aluminium de l'UE était «illégale», «une erreur» et que l'UE riposterait «de manière ferme et proportionnée», a fait savoir l'Elysée.

    Le président français, qui a noué des liens d'amitié avec son homologue américain, l'a aussi appelé à  participer à des négociations avec l'UE, la Chine et le Japon pour renforcer les règles de l'Organisation mondiale du Commerce, ajoute l'Elysée qui n'a pas précisé la réponse de Donald Trump.

  • Le Canada a annoncé qu'il ripostait aux tarifs douaniers décidés par Washington sur l'aluminium et l'acier en imposant 16,6 milliards de dollars canadiens de taxes (12,8 milliards de dollars américaines) sur des produits américains. Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a affirmé lors d'une conférence de presse que les tarifs douaniers américains étaient «totalement inacceptables».

  • L'agence Moody's estime que la décision américaine pourra certes provisoirement dynamiser la production métallurgique américaine, mais qu'elle pourrait également, en bout de course, nuire à l'économie des Etats-Unis. «Elle devrait accroître les coûts d'intrants pour toute une série de producteurs», commente-t-elle dans un communiqué.

  • La chancelière allemande Angela Merkel juge quant à elle les taxes américaines «illégales» et redoute un «risque d'escalade».

  • Berlin prévient dans un communiqué du chef de la diplomatie Heiko Maas que leur réponse à «l'Amérique d'abord» sera «l'Europe unie». «Les guerres commerciales ne connaissent aucun vainqueur», ajoute-t-il.

  • La diplomatie française a fait savoir qu'elle considérait les taxes américaines sur l'acier et l'aluminium «injustifiées et injustifiables».

    Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères, a affirmé que la France et l'Union européenne désapprouvaient ces mesures injustifiables et injustifiées. Il a appelé Bruxelles à répondre en prenant des mesures de sauvegarde et de «rééquilibrage». Il a estimé que les Etats-Unis avaient apporté «une mauvaise réponse» à «l'urgence de refonder le commerce international».

Découvrir plus

Ce 31 mai, les Etats-Unis ont annoncé qu'ils comptaient mettre en place des taxes de 25% sur l'aluminium et de 10% sur l'acier importés de l'Union européenne, du Canada et du Mexique. Par la voix de son secrétaire au Commerce Wilbur Ross, Washington a fait savoir qu'il appliquerait ces tarifs douaniers dès le lendemain.

Lire aussi : Washington impose des taxes sur l'acier et l'aluminium à l'Union européenne et au Canada

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter