Recueillement dans plusieurs villes de Russie après l'incendie de Kemerovo (VIDEO)

Recueillement dans plusieurs villes de Russie après l'incendie de Kemerovo (VIDEO)© AFP Source: AFP
Devant un mémorial improvisé à Simferopol le 27 mars 2018, des Russes rendent hommage à la mémoire des victimes de l'incendie de Kemerovo dans lequel 64 personnes dont 41 enfants ont trouvé la mort.
Suivez RT France surTelegram

Après le tragique incendie d'un centre commercial à Kemerovo qui a fait 64 morts dont 41 enfants le 26 mars, la Russie observe ce 28 mars un jour de deuil national. Dans diverses villes, la population se recueille en mémoire des victimes.

L'heure est au recueillement et au deuil dans plusieurs villes de Russie, après l'incendie meurtrier d'un centre commercial dans la ville minière de Kemerovo, en Sibérie. Le sinistre a fait 64 morts dont 41 enfants le 26 mars. 

De nombreux rassemblements ont été organisés à travers le pays, les 27 et 28 mars. A Moscou, ce 28 mars, des anonymes, choqués par la tragédie, ont souhaité rendre hommage à la mémoire des victimes. «Je ne pouvais pas ne pas venir ici aujourd'hui, c'est une tragédie personnelle pour moi, pour tout le pays», témoigne par exemple une Moscovite qui veut que «les coupables soient punis».

«Je ne sais pas ce que j'aurais ressenti et ce que j'aurais fait au coupable»

«J'ai aussi une sœur plus jeune, et si elle m'avait appelé, pour me dire "Karina, je brûle, je t'aime" je ne sais pas ce que j'aurais ressenti et ce que j'aurais fait au coupable», confie une jeune femme dans la foule venue se recueillir à Moscou. «Nous voulons montrer notre solidarité avec les parents de ceux qui sont morts et aussi dire que nous voulons une enquête impartiale sur ce qui s'est passé», explique encore un homme.

Selon les premiers éléments de l'enquête, des défauts de fabrication du bâtiment, l'obstruction des sorties de secours et la désactivation du système d'alarme par un agent de sécurité auraient été la cause de ce bilan effroyable.

Sur place pour rendre hommage aux victimes le 27 mars, le président russe Vladimir Poutine a évoqué une «négligence criminelle» devant les caméras de la télévision nationale. Il a en outre promis que la lumière serait faite sur les circonstances de la tragédie. «Chaque action d'un représentant officiel de l'Etat doit faire l'objet d'une évaluation précise. Certains signent n'importe quoi pour obtenir de l'argent», avait-il dénoncé.

Le même jour, des habitants de Kemerovo avaient manifesté leur colère devant le siège de l'administration régionale, réclamant la vérité sur les circonstances l'incendie.

Lire aussi : Russie : des images par drone du centre commercial de Kemerovo, ravagé par un incendie

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix