Donald Trump limoge son chef de la diplomatie, Rex Tillerson et le remplace par l'ex-chef de la CIA

Donald Trump limoge son chef de la diplomatie, Rex Tillerson et le remplace par l'ex-chef de la CIA© Jonathan Ernst Source: Reuters
Rex Tillerson à gauche, Donald Trump à droite
Suivez RT France surTelegram

A quelques semaines d'une rencontre avec le chef de l'Etat nord-coréen Kim Jong-un, le président américain Donald Trump a mis son secrétaire d'Etat, Rex Tillerson, sur la touche. Le patron de la CIA, Mike Pompeo, lui succède.

Le 13 mars, Donald Trump a annoncé sur Twitter le limogeage de son secrétaire d'Etat, Rex Tillerson.

Pour prendre la tête de la diplomatie américaine, le président a choisi l'ancien directeur de la CIA, Mike Pompeo. «[Mike Pompeo] fera un travail fantastique !», a-t-il écrit sur le réseau social, tout en remerciant Rex Tillerson pour les «services» qu'il a rendus à la nation.

«En tant que directeur de la CIA, Mike [Pompeo] a mérité les éloges des membres de nos deux partis en renforçant notre collecte de renseignements, en modernisant nos capacités offensives et défensives, ainsi qu'en tissant des liens étroits avec nos alliés de la communauté du renseignement», a rajouté Donald Trump dans un communiqué.

Le président américain a aussi évoqué certains désaccords avec Rex Tillerson, notamment sur l'Iran. «Nous nous entendions bien mais nous avions des désaccords», a lancé Donald Trump, en partance pour la Californie, depuis les jardins de la Maison Blanche. «Quand vous regardez l'accord sur le nucléaire iranien, je pensais qu'il était horrible, il pensait qu'il était OK», a-t-il expliqué.

Depuis plusieurs mois pourtant, la perspective d'un départ de l'ex-patron du géant pétrolier ExxonMobil faisait l'objet de spéculations. Début octobre, la chaîne NBC News rapportait que Rex Tillerson avait qualifié le président américain de «débile» à la fin d'une réunion au Pentagone et les conditions de son départ semblent avoir été assez sèches.

«Le secrétaire d'Etat n'a pas parlé avec le président ce matin et il ignore les raisons, mais il est reconnaissant d'avoir pu servir et continue à penser que servir le public est une tâche noble qu'il ne faut pas regretter», a confié Steve Goldstein, un haut responsable du département d'Etat. 

Les négociations avec la Corée du Nord dans le viseur ?

En remplacement de Mike Pompeo, Donald Trump a nommé Gina Haspel à la tête de la CIA. L'ancienne responsable des opérations clandestines de l'agence devient ainsi la première femme à en devenir la directrice.

Selon l'AFP, la Maison Blanche a fait valoir que Donald Trump souhaitait en fait changer son équipe en vue des négociations avec la Corée du Nord. Rex Tillerson s'était en effet plusieurs fois dit favorable à l'ouverture de discussions «sans conditions préalables» avec Pyongyang, une position qui tranchait avec celle qu'affiche généralement le président américain.

Mike Pompeo prend ainsi la tête du département d'Etat quelques jours seulement après l'annonce surprise d'une possible rencontre au sommet entre Kim Jong-un et Donald Trump, dont le lieu, la date et les autres modalités restent à déterminer.

Lire aussi : Rex Tillerson bientôt remplacé à la tête de la diplomatie américaine ?

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix